Tu te mutiles ? Tu te mutilais ? Viens répondre.

Intello
Ok donc ici, j'aimerais que seules celles (ou ceux ?) qui se mutilent viennent sur cette humeurs. J'avais envie de connaître un peu plus l'histoire et les ressenties de celles qui se mutilent et je touvais que le faire sous forme de questions était pas trop mal. J'aimerais que vous me disiez : 1) Quel âge as-tu ? 2) Pourquoi ne pas faire autre chose pour t'exprimer, te défouler (activités artistiques, sports...) ? pourquoi avoir choisi la mutilation comme "solution" ? 3) Te mutiler te fait-il du bien ? 4) Te mutiler te fait-il du mal ? 5) Que ressens-tu lorsque tu te mutile (faiblesse, tristesse, colère, culpabilité...) ? 6) Essaye-tu d'arrêter la mutilation ? 7) Depuis combien de temps te mutile tu ? 8) A tu du soutien (amis, familles ...) qui t'aiderait à surmonter tes problèmes ? 9) SI jamais tu te mutilais mais que tu as arrêté, comment as-tu fait ? Voilà, je me mutile aussi, et quand quelques une auront répondu je répondrait à mon tour.
BelleMamzelle

Commentaires

Coucou tout le monde je n'ai pas lu toutes vos histoires mais juste un petit message pour vous dire que vous êtes des êtres formidables et courageux. Je me suis mutilée pendant plus de 2 ans. Et j'en suis sortie. Ça vous paraît impossible a ce jour parce que c'est votre échappatoire. Mais un jour vs essayerez d'arreter vs allez recommencer et le vivre comme un echec. Peut importe. C'est une veritable addiction donc ca prend du temps de s'en sortir tout comme la drogue ou le tabac par exemple. On sait que c'est nocif mais ca fait tellement de bien. Mon message ne vous fera pas arrêter ce soir. Mais j'espère vous apporter un tout petit petit peu d'espoir. Courage à vous❤️

Peu importe *

1. J'ai 15 ans 2. Il n'y a que la mutilation qui marche, ma situation ne me donne plus envie de rien faire, le sport ne change rien puisque j'en ai même arrêter le foot... 3. oui 4. non 5. je me sens soulager mais j'ai peur que mes parents l'apprennent encore une fois.. 6. je l'ai fait super profond récemment donc ma pote m'a fait jurer sur sa vie que je le referai plus...par conséquent j'me sens très très mal de ne plus pouvoir me soulager et voir mon sang couler... 7. depuis bientôt 1 an 8. personne ne le sait mise à part une pote.. 9. jure le sur la vie de la personne à qui tu tiens le plus que tu ne le refera plus, ça te bouffera de l'intérieur mais au moins tu le refera pas... Je cherche actuellement une façon de me soulager sans me mutiler, si quelqu'un peu m'aider...

Bonjour jai 14 ans et sa fait deux ans que je me mutile. Tout à commencer ou j étais en 4 eme je me fesait: insulter,humilier, harceler et j ai eu une camarade qu' il c est mutiler pour s amuser elle a arrêter et moi j ai voulu essayer et des que je l ai fait ça ma fois fait du bien ca ma libérer tout ce que j endurer pendant tout ce temps mais très vite je parti voir mon infirmière du collège car mon prof ma vie le faire le lendemain j étais convoquer et me la soigner et je lui est promis que j avais arrêter mais j ai pas réussi. La première fois je fesait juste comme sa un point et après j ai commencer à y aller plus profond sur le point jusqu a saigner et la je suis en 3 eme et maintenant je le fait avec mes griffes ou au siceau ca depend en 4 eme je l ai fait avec un ciseau et j aimerais bien que vous m aider pour que j arette

MA copine se mutilé à peu près depuis 1 an et je ne sais pas comment l'aide.elle nous a dit que elle aller arrêté mais après près on la vois faire ça rarement mais ça me fait peur car je ne sais pas quoi faire peur que un jour elle se coup les vaine et que j'ai ça mort dans ma concience car je n'ai pas pun faire quelque chose j'ai besoin de votre aide ?

donc 1)J ai 11 ans 

2)ça c'est plus compliqué, bon  en gros depuis mon plus jeune âge j'ai toujours aimer la douleur. d' aussi loin que je me souvienne.Par exemple lorsque mes parents m'envoyais en punition à mes 5 ans , a genoux dans un coin face au mur, parce que j'avais tenu le poignet à mère pour l'empêcher de me frapper, apprês que j'ai tenté de la frapper,j'avais mal, ils me faisaient mal, mais jaimais avoir mal.J'avais l'impression de vivre. J'ai par la suite tenté de reproduire cet effet en me grafignant les avants- bras et ça à marcher. 

3)Oui comme je l'expliquais ci dessusj'ai l'impression de vivre.Lorsque je me mutille j'oublie. J'oublie qu'elle ne sera plus jamais comme avant. J'oubliecette douleur que m'a causé sa maladie. J'oublie que je l'aurais peut-être plus tard. Tout autour de moi disparaît et il n'y a plus que le couteau et cette agréable douleur.Alors oui ça me fait du bien.

4)Je n'aipas mal lorsque je me mutille. Lorsque la lame du couteau coupe ma peau je le ressens comme la caresse d'une mère .

5)de la paix. J'ai l'impressiond'être en totale confianceavec moi meme et que plus jamais rien ne pourrame toucher

6)Non! Je ne tienspas à arrêter. La mutilationme soulage je ne veux pas perdre ça.

7)Depuis mes 5 ans.

8)Oui, ma famille sait que je souffre en mon fort intérieur mais il ignorent que je me mutille.

et bon ben je peu pas répondre à 9 

Salut, 

J'ai 15 ans et demi et je n'ai commencé vraiment la mutilation que depuis hier mais j'ai déja l'impression d'en dépendre.. 

Je sais pourtant pertinement qu'il ne faut pas tomber là dedans, j'ai des amies qui sont dans tout ça et chaque jours je me bats pour qu'elles arrêtent, je ne supporte pas l'idée qu'elles se fassent du mal et pourtant je ne suis pas un exemple. 

J'ai compris il y a quelques temps que je me mutile les ongles depuis bien longtemps (7 ou 8 ans mais vraiment que depuis 2ans), presque tous les soirs je me ronge les ongles jusqu'au sang,  je m'ouvre avce les coupe-ongles qui est devenu un vrai instrument de torture.

Sauf que hier je suis allée plus loin, je me suis fait 4 traits avec un ciseau, pas profond mais assez pour que des traces restent. J'avais honte de mettre fait du mal, d'être venue à cette solution.

En allant en cours aujourd'hui, j'ai veillé à mettre une gros pull, sauf que part erreur, j'ai monté un petit peu mes manches et une amie l'a vu et m'a directement dit qu'il fallait qu'on parle.

Elle m'a expliqué que jamais elle me jugerait, car elle aussi était dans tout ça il y a encore 4 mois. Cela m'a rassurée de me pas être la seule dans ce cas et malgré tout, même si j'avais énormement honte, je suis soulagée qu'elle le sache.

Mes autres amies ont entendu qu'il se passait quelque chose mais sans savoir quoi. Mon amie m'a conseillié de leur dire et que de toute façon elles ne m'auraient pas lâché avant de savoir ce qu'il se passe. 

Je l'ai donc fait avec son aide, il n'y a pas eu vraiment de réaction même si j'ai remarqué qu'elles sont bien plus attentives à moi. 

Le reste de la journée, s'est bien passé mais ce soir je me suis fait bien plus de 20 traits, avec le cutter cette fois-ci bien que ne soit toujours pas vraiment profond. Je n'avais pourtant pas envie de recommencer et pourtant.. 

D'habitude je défoule ma colère en me mordant, jusqu'au sang pour la plupart du temps, et des fois jusqu'à m'enlever un petit bout de peau.

Mais hier soir, j'avais besoin plus.

Je ne souhaite pas dire la cause de ma mutilation bien que je ne trouve pas cela assez suffisant pour ressentir le besoin de se mutiler.

J'ai pleins d'ami(e)s, j'ai de bonnes notes, tout se passe bien au lycée, je suis joyeuse, enfin en apparence tout va vraiment bien.

Mais je me suis sentie dépassée, sauf que j'ai très peur de ne plus pouvoir m'arrêter avant un petit temps.

Je n'ai pas vraiment pensé à autre chose que ça, car quand je me sens dépassée, en colère, triste ou autre, j'ai besoin d'agir directement en me faisant du mal car après cela me soulage.

Je ne sais pas si cela me fais du bien ou du mal, mais cela me soulage.

Mon amie qui elle aussi est passée part là sait ce que je vis et fait tout pout m'aider, j'ai tout le soutiens qu'il faut mais poutant..

Ce qu'il m'a poussé à me faire ces premiers traits sont simplement une dispute uun peu plus fortes que les autres, mais je ne veux pas rentrer là dedans, je suis encore très enervé, triste et tout ce qu'il va avec mais plus au point de me faire du mal, cependant j'ai recommencé

Merci pour votre aide! Bon courage à vous tous !

Ajouter un commentaire