Des mots assassins 

Ça reste dans ma tête. Comme une griffure. J’ai entendu l’histoire de Lisa, 15 ans qui s’est suicidée. J’ai froid. Je ne la connaissais pas. Peu importe. Partout, on dit que c’est à cause du harcèlement qu’elle vivait.  Et mwa, dans ma tête, ça me met en rage. Pas contre elle... pas du tout. En rage contre tout autour... en rage contre le vide qu’elle a perçu... mwa, j’imagine qu’elle ne voyait plus rien... le brouillard est devenu tellement dense, tellement collant, qu’il a fini par l’aspirer...  Lire la suite... à propos de Des mots assassins 

Je viens de me rendre compte que j'ai été "violée "

hein

Tout à commencer par une après midi de septembre j'étais avec mon copain en ville on traîner tranquillement et la d'un coup il me dis :" éy chérie la maison est vide tu ke voudrais pas qu'on aille faire un tour , juste pour te faire visiter et traîner un peu " ... J'ai refusé au début mais après plusieurs minutes de négociation j'ai accepter et donc en 10 minutes on se retrouve la bas .

On a visité la maison puis il s'est assis sur le canapé et moi j'étais gênée je ne savais pas où me mettre et la il me fait "assis toi je ne vais pas te manger " je me suis assise loin de lui , il m'a rapproché de lui puis ma soulèvé et m'à mis sur ces genoux j'ai commencé à avoir peur (je suis encore vierge et sa ne faisais pas longtemps quon été enssemble )mais êtres dans ses bras été agréable (je vous passe l'épisode romance avec bisous et tout le tralala)

Quelque minutes après je sens ses mains sous mon haut je les lui retire mais il les remet sans décollé  ses lèvres des miennes puis je les retire puis cette fois ci il se détache en me suppliant que c'etais tous ce qu'il voulais donc j'ail accepté puis d'un coup il empoigne mes sein en passant ses mains sous mon soutien gorgé donc je me lève et commence sérieusement à flipper il s'approche doucement de mon et me surplombe (il est vraiment plus grand que moi ) il me demande de le laisser faire mais je ne voulais pas donc je commencais à chouiner il mettra peu les poignet et me les met au dessus de ma tête et de l'autre main il dégriffé mon soutien gorge et me touche ..  je commence à pleurer plus il vas plus loin il voulais enlevé mon pantalon mais pas moi donc il commence à me pincer les sein ou les cuisse et me ferme la bouche pour pas que je crie je ne le reconnaissais plus ... 

A un moment je me suis retrouvé nu à genoux devant lui il me tenais par les cheveux et il m'obligé à lui faire une fellation j'avais peur et mal aussi donc je résistait de moins en moins

D'un coup on entend la sonnette qui retentis ce qui le fait sursauter,il me balance mes vêtement et remet les siens

Il a insister pour me raccompagner à la maison , pendant tout le trajet je pleurais et il essayais de me rassurer , il s'est excusé une centaine de fois aussi ... jusqu'à que je lui pardonne 

Sur le coup je pensais juste que c'etais des câlins qui avais mal tourné, mais avec du recul je me rend compte que c'étais rèelement des attouchements non consentis et presque un viol 

Inconnue 10

cherche mec mignon de 11 ans

en love
Slt je cherche simpa beau et qui m'aimera un gars célib répondre vite ce qui sont connecte je suis nouveell
Achenty

Ma soeur me fait chier

Colere
ma soeur de 7 ans me fait chier !J'en peux plus là !Je vous explique pk genre elle me pique mon portable quand je l ai pas sur moi elle s' amuse à deregler mon reveil enfin bref elle touche tout mon materiel high-tech .Elle fouille partout dans ma chambre quand on mange elle me jette de la nourriture dessus ... vous l avez compris elle me fait chier !qu est-ce que je peux faire pour lui faire comprendre que j en ai marre et que c est pas bien ce qu elle fait ?help !
- Lou - O-o

J'ai envie d'un sex friend

en brouillard
Bonjour! J'ai 14 ans et je meurs d'envie de coucher avec un gars. Le truc c'est que je n'ai pas de petit ami, mais je voudrais coucher avec un gars qui me plait sans qu'on n'éprouve de sentiments l'un pour l'autre. Je pense à un gars en particulier, mais je ne sais pas comment le lui proposer. Je ne sais meme pas si je lui plait. Je sais qu'il couche avec d'autres filles, mais pour ma part sa ne me dérange pas, c'est juste que j'ai peur que pour cette raison il se dise: Pourquoi aurais-je envie de coucher avec elle si j'en ai tout plein d'autres à mes pieds? Je voudrais savoir: Est-ce que les gars ont envie de sa aussi? Est-ce qu'ils ont tendance à répondre oui à ce genre de demande? Je voudrais réellement qu'il ait envie de moi, mais comment en être certaine et comment lui donner envie de moi? Merci beaucoup à l'avance!
Wellan

jul le meilleur

Langue

coucou bande de nouilles

lolmdr

Je sais pas comment faire pour que sa s'arrete ou pour me soulager...

Voilà je m'appelle Kamilia j'ai 12 ans dans 4 semaines 13 et en se moment je sais pas pk mais j'ai comme une envie de faire l'amour...alors je me soulage comme je peux en me touchant la partis mais c asser dur en plus j'aime un gars très très beau c le BG des 5ème et la nuit je fais des rêve comme koi je fait l'amour avec lui donc quand je le voit mon ventre est remplis de papillon mes oreilles bourdonne et j'ai envie de faire l'amour donc des defoi je me réfuge dans les toilette au collège et je me touche je sais pas pk sa me fait sa mais avez vous un conseille a me donner je serais heureuse comme sa je pourais les tester car la il y a un gars que je n'aime pas forcément en amour mais ki est plutôt chou mignon et tout ki me demander si je veut venir chez lui pour faire l'amour donc en se moment je suis a la limite de dire oui s'achant que je n'est pas u mes règle. Merci de vos conseille.
loveuse

Vidée

en pétage de plomb

Vidée.

Je suis vidée.

J'arrive plus à rien. Je m'étais promis de vivre au jour le jour, ky arrive. La vie na jamais été aussi belle.

Mais je suis...

Vidée.

C'est comme si plus rien n'avait d'impact sur moi. Mes sourires sont faux. J'ai envie de pleurer, mais mes yeux sont secs. Ça me donne envie de hurler, mais ma gorge se bloque.

C'est comme si ma vie netait qu'une ligne droite et monotone. Un ramassis de merde bien étalée, sans aucun rebondissement.

J'ai toujours envie de vivre. Mais ça ne veut pas dire que je ne veux pas mourir, vous saisissez?

La vie est une belle blague, les enfants. Une blague de merde. Mais jen ai marre de rire pour rien. J'ai envie de rire, toujours, mais aussi detre sérieuse. Un minimum.

Il y a peu, j'ai eu 16ans. La veille de ce jour, j'ai fait le point sur ma vie.

Qu'est ce que j'ai bien ou faire en 16ans?

Beaucoup de choses,et pas grand chose.

Accumuler des connaissances, comme on le dit si bien. A quoi me serviront elles?

Tomber amoureuse. Amqi est ce que lui aussi m'aime?

Lire, me découvrir des passions, sauter, courir, voler. Je suis un oiseau à qui on a coupé les ailes, à qui on a volé sa liberté.

Quel est mon but maintenant? Si on m'arrache ce qui me permettait de l'atteindre?

Pourquoi nai je jamais de réponses?

Pourquoi est ce que quand quelqu'un meurt, on peut affirmer sil a souffert ou non? On est pas dans sa tête. Si il est mort, il y était predestiné, on les tous de toute façon. La vie, le seul truc qu'on a tous, il ne la plu. La seule chose qui lui reste, c'est sa mort. Laissez la lui.

Est ce qu'un jour mon amour pour toi mourra lui aussi?

Jen ai marre davoir mal, jen ai marre d'en avoir mal.

Laisse moi t'écouter, laisse moi te parler, ne serait ce qu'un instant de plus. Laisse moi te faire comprendre que je t'aime.

Laisse moi cet honneur, je ten supplie. Après, je mourrai de toute façon.

La vie n'est pas un cadeau.

C'est un prêt.

On finit toujours par le rembourser.

Arctiqua

Rien ne va plus

hein

Alors voilà, j'ai 19 ans, je suis en couple depuis 3 ans avec mon chéri (qui a le même âge) et on vit ensemble depuis 2 ans, bref le rêve.  Tout se passe très bien, on arrive parfaitement à gérer nos vies chacun de notre côté tout en s'accordant du temps tous les deux, tout va très bien, jusqu'à ce que ... Nous avons un gros problème c'est que nous avons deux visions de l'avenir très différentes : je suis très ambitieuse, j'envisage de monter ma boîte, je veux vraiment des responsabilités, bien gagner ma vie ... et surtout, je ne conçois pas ma vie sans un beau mariage et des enfants. Lui de son côté à arrêté les études après le bac (la fac ne lui a pas plu) à la suite de ça il a trouvé un emploi, je pensais que ce serait temporaire, le temps de trouver sa voie pour ensuite reprendre ses études mais plus le temps avance plus je vois qu'il ne compte pas reprendre les études. Le problème c'est que le travail qu'il fait pour l'instant n'est pas valorisant, pas franchement bien payé ... Mais lui se verrait bien continuer à faire ça un petit moment. Pour moi dans un couple, il faut de l'admiration mutuelle et actuellement je n'arrive pas à l'admirer pour ce qu'il fait, je ne supporte pas son manque d'ambition. De plus, pour lui le mariage c'est hors de question (on a deux modèles familiaux très différents et honnêtement, je peux concevoir qu'il ne veuille pas du mariage avec ce qu'il a vécu). Je ne lui demande pas de m'épouser demain mais je sais que c'est quelque chose auquel je ne pourrais jamais renoncer, c'est inconcevable pour moi de ne pas me marier, tout comme je sais qu'il ne reviendra pas sur sa décision, même dans quelques années. Alors forcément, je m'interroge : pour le moment on est jeunes, tout se passe bien (même si depuis quelques jours cette discussion a déclenché de gros ravages à l'appartement) mais est-ce que ça vaut vraiment le coup de continuer une relation qu'on sait vouée à l'échec puisque dans quelques années, quand le mariage ne sera plus une lubie pour moi mais un réel besoin, lui ne sera pas capable de me donner ça et forcément, je serais malheureuse. Nous en avons parlé il y a quelques jours et depuis ça va très mal, on s'aime plus que tout, on ne se voit avec personne d'autre mais on est tous les deux d'accord que nos divergences concernant certaines valeurs comme le mariage sont de gros obstacles dans notre relation et que cela finira par ressurgir à un moment ou un autre. Vous avez déjà vécu ça? Vous feriez quoi? Cela vaut-il la peine de continuer?

Gawelle

Discussion avec les filles.

en doute

Salut ! Je m'appelle Glenn et j'ai 16 ans depuis peut. Je voudrais parler avec des filles, plutôt de mon âge de préférence quand même, de sexualité féminine, de sentiments enfin un peu tout le blabla qu'on ressent à nos âges quoi. Donc si jamais ça vous tente, et ben hésitez pas je suis là, et j'ai plein de questions. J'espère quand même pouvoir répondre à certaines des vôtres haha.

 

Mon snap : [SUPPRIME]

Glf

Je suis agoraphobe...

triste

Hey, je viens vous demander de l'aide pour un problème qui devient assez grave et handicapant...

Je suis agoraphobe... J'avais toujours détesté la foule et je la fuyais mais je n'avais jamais fait de crises de panique jusqu'ici. Mais depuis mon deuxième stage de seconde (je suis en filière professionnelle MACV = Métiers d'Art et Communication Visuelle), ça s'est largement aggravé. Que je vous explique ce stage :

J'étais dans une boîte de signalisation (dont je tairais le nom pour ne pas être reconnu et on ne sait jamais, si l'un des employés voit ça...) avec une camarade pour trois semaines. Le premier jour s'était bien passé bien qu'on n'ait rien eu à faire l'après-midi. Puis dès le lendemain, la patronne est arrivée : une pétasse, très clairement, qui se croyait graphiste uniquement parce que son mari l'était. Je sais pas ce qui lui a déplut chez moi, mon caractère probablement. Comme je vous l'ai dit, je n'aime pas la foule. Il n'était pas beaucoup là-bas, pourtant je m'y sentais oppressé... Alors j'étais très timide, je faisais tout ce qu'ils me disaient mais avec un peu d'hésitation. Alors la patronne m'a prise pour bouc émissaire : elle m'a fait nettoyé leurs voitures personnelles, n'arrêtait pas de me critiquer ("tu n'as aucun talent", "tu n'es pas timide, juste ARROGANTE", "tu n'es qu'une gamine"), elle a même voulu me faire laver la pisse du chien ! Déjà, qui ramène son chiot dans une boîte où il y a de nombreuses machines assez dangereuses ?! Ca s'est passé comme ça durant les trois semaines et, quand ma prof principale est venue évaluer ma camarade et moi, elle ne m'a PAS DU TOUT aidé !

Alors qu'elle m'avait dit lors de la réunion parents-profs que cette boîte n'était pas top pour quelqu'un ayant un caractère similaire au mien ! Mais je n'avais pas d'autres choix, je ne trouvais nul part où faire mon stage ! Bref, j'en ai parlé à mes parents, à certains profs, à ma classe et ils sont tous d'accords, cette prof est une hypocrite et que je ne méritais pas une note si basse (6/20) alors que j'ai bossé...

Bref, les vacances sont passées puis je suis rentré en première. Ca s'est bien passé même si je sentais bien que je me sentais beaucoup plus oppressé même avec mes amis. J'ai fais un stage juste avant les vacances de Noël mais je n'ai pas pu y retourner dès le deuxième jour. Je n'arrêtais pas de faire des crises d'angoisse rien qu'à l'idée d'y aller. Mon médecin m'a prescrit de l'Euphytose puis du Stresam comme ça n'allait pas mieux. Je suis allé voir ma psy, une sophrologue... J'ai donc arrêté le stage après 1 JOUR de stage ;-;... Heureusement, ma prof principale de cette année l'a bien compris et m'a même dit que je ne serais probablement pas obligé de refaire ce stage.

Mais je n'arrive même plus à faire les exercices de respiration avant que ma crise démarre. Ce matin d'ailleurs j'ai fait une crise d'angoisse rien qu'à l'idée en cours et j'ai, heureusement, pu prendre mon médicament avant que ça aille jusqu'au malaise.

Si je n'arrive pas à rester en cours demain sans faire de crise d'angoisse, j'en parlerai à ma psy mais je pense que je vais devoir prendre des cours par correspondance au lieu d'aller au lycée parce que je panique vraiment trop...

Auriez-vous des conseils s'il vous plait..? Si, et seulement SI, je n'arrive plus à aller en cours, comment convaincre mes parents de me laisser prendre des cours par correspondance..?

Sociopath

L'oublie

hein
Parfois il m'arrive d'oublier qui je suis. Il m'arrive de me sentir tellement seule. Je cherche sans cesse cette personne qui me sauvera de cette solitude perpétuelle. On oublie souvent ma présence comme on oublie la présence du vent qui glisse sur notre peau ou encore le battement de notre propre cœur. Mais parfois je me sent importante aux yeux de quelqu'un. Ce sentiment n'a beau durer que quelques secondes a l'échelle de ma vie, mais fini par me rappeler c.est quoi être heureuse. Pour que finalement, je me rend compte que c’était qu'une illusion. On vit tous dans notre propre distorsion de la réaliter. On fini tous par croire les mensonges que l'on empile les un sur les autres pour nous sentir heureux, mais au finale on est tous malheureux et on s'entête a essayer d'avoir une meilleure vie que tout le monde. On ment sans cesse a tour de bras. On croit tout le monde gobe nos ragots sans se poser la question, mais se n'est pas la réaliter. La réaliter est terne et ennuyante. Tout le monde le sait, mais il le fuit. On se compare aux autres sans arrêt. On envie leur vie comme un chien affamer qui voit de la nourriture.Être exceptionnelle est notre seule quête. On prend même plus le temps d'observer les nuages, les couleurs des feuilles en automne. On prend même plus le temps de s'arrêter et de remercier les gents d’être dans nos vie. On est trop obnubiler par réussir notre vie, être exceptionnelle et On ne réalise même plus que le monde dépéris.
lauriejeanne

Je suis en 6eme et j'ame un 4eme comment je fais pour sortire avec lui

en love
Ce 4eme présumer me regarde super souvent et je trouve sa strange et plus on prend le même chemain pour aller au collège.Un jour j'etais avec mais cop's (une grande(au milieu) et une petite)(plus petite que moi) et la premiere qui la regarder c'était moi alors que normalement quand on a une personne enface de nous on regarde sois: -la plus grande -la plus petite -ou celle du milieu et lui il m'a regarder fixement alors que j'était tout a gauche...Est-ce- qu'il m'aime ou pas ? Ai-je une chance pour sortire avec lui?
at

Je prends tout conseil

en amour

Bonjour/Bonsoir,

je m’appelle Emily et voilà j’aimerais avoir des avis, des conseils sur ma situation qui est la suivante : Je suis au lycée en première et j’ai eu un groooos coup de cœur pour un garçon qui lui est en terminal ce garçon je vais le nommer Valentin. Valentin c’est le genre à ne pas laisser la plupart des filles indifférentes, il est en ce qui me concerne très beau et charmant avec ses cheveux blonds.. Honnêtement je suis plutôt timide pour ce qui concerne de faire le premier pas car je manque de confiance en moi vis à vis de mon physique voilà je trouve que je suis loin d’être un canon (même si je sais que la beauté est subjective il y a tellement de fille plus belle que moi qui doit le côtoyer..). Au début de l'année vers octobre j’ai décidé de l’ajouter sur Instagram, lui étant en privé m’a accepté sans me follow back quelques jours plus tard j’apprends qu’il est en couple par l’intermediaire d’une connaissance et quelques semaines plus tard j’ai vent d’une rumeur qu’il serait désormais célibataire alors mal grès ma timidité et mon manque de confiance en moi je décide de l’ajouter cette fois ci sur snap pour tenter ma chance (preuvede à quel point je suis attirée par lui car je n’aurais jamais fais ça pour quelqu’un que je trouve juste beau là j’ai vraiment eu un coup de cœur) je lui dis Salut cava ? Il me répond oui et toi je répond oui puis il me dit je suis en couple aussi. et de la l’echange très court se termine. Quelques jour plus tard je poste une story il la voit puis quelques jour plus tard encore je poste une photo en story puis il me supprime de snap sans l’avoir vu, un peu dégoûté je me dis que c’est chance perdue alors je le unfollow de insta puis quelque mois passe et quand je le croise je suis toujours aussi attiré par lui, à l’aide d’un faux compte je continue de le « stalker » et je vois qu’il a unfollow sa copine et qu’il s’abonne a d’autre fille j’en déduis donc qu’il n’est plus avec et maintenant je regrette de l’avoir parler pas au bon moment j’ai l’impression d’avoir laissé passer ma chance en ce moment je suis dans une période de dépression et je sais que ça me rendrai heureuse de pouvoir apprendre à l’enfant connaître mais voilà comment faire pour qu’il m’accorde de l’attention ? Lui parler ? 

Emily

Comment supporter un amour non réciproque et non voulu?

triste
Voilà c'est simple, je suis amoureuse d'un connard, j'étais sûre qu'il m'aimait mais en fait j'me suis trompée (tout le monde le pensait mais tout le monde s'est planté .. ) et plus les jours passent plus ils me dégoutent, c'est un mec qui n'assume rien, un faux cul, il parle dans le dos de tous ses potes et il n'assume pas, il est bête, il est pervers et il sert à rien. Comment je l'oubliiiie :(
hasnae la revenante

J'espère être dans la même classe que ma meilleure amie

en brouillard
Bonjour, voilà, l'année prochaine je passe en 5eme et j'espère que ma meilleure amie et moi, on sera dans la même classe. Ma mère a fait une lettre au mois de Juin pour le principal, comme quoi ma meilleure amie et moi on voulait être dans la même classe, puis la mère de mon amie à signée et on l'a donner à la secrétariat (vu que le principal était pas là) voilà, et ma prof principale nous a demander avec qui on voulait être et tout, donc maintenant j'espère qu'on sera dans la même classe. Je sais qu'en 5eme toutes les classes sont mélangées, mais j'espère qu'on sera dans la même classe, sa me stresse déjà, alors qu'on n'est qu'en juillet. En plus, nous deux, on n'est timides, donc je pense à 97% qu'on sera dans la même classe, j'en suis pas sûre, mais j'espère et vous ? Avez-vous fait une lettre et avez vous été dans la même classe que vos amis ? Merci d'avance. A t'on des chances d'être dans la même classe ? On n'est sages, on n'écoute, on n'a jamais mis le bordel en cours et moi j'ai 12,39 de moyenne et ma meilleure amie 13,25. les profs sait qu'on n'est amies, mais j'espère que on va être dans la même classe !! Merci, bises !
Sophie77

Je cherche des filles sur snap

Hubert cool

Salut je cherche des filles plutôt ouvertes d’esprit avec qui je pourrais parler de sexe et de rencontrer alors y’a des volontaires 

Leblack

Je ne mange parfois plus pendant 24h,et je n'ai toujours pas faim après.

Gratte
Salut alors voilà j'ai un gros problème avec la nourriture, je dois préciser que je suis âgée de 14 ans (bientôt 15) que je fais 1m60 et que je pèse 40 kilos, alors mon problème ses que je n'ai pas vraiment la sensation de faim, je ne ressent pas le besoin de manger, je peu rester 24h sans manger, sans pour autant avoir faim, je saute régulièrement des repas. Aujourd'hui, je n'ai manger qu'un petit bout de baguette et une glace ces tout ensuite je n'ai plus manger de la journée, cela me suffit. J'ai un autre problème mais je pense qu'il son lié, j'ai souvent voir même Très souvent le tournis (la tête qui tourne), parfois même en étant couché j'ai le tournis, je vois tout noir et je n'entend plus rien comme si j'allais tombée dans les pommes, parfois en 2 minutes ça passe mais parfois 1 heure après j'ai toujours la sensation de tournis, le pire c'est quand ça arrive en classe. Ma mère pense que je manque de fer, et veux que j'aille faire une prise de sang le problème ses que je suis malade et qu'on ne peux pas en faire une en étant malade et une dernière chose je suis vite fatiguer, parfois je dors plus de 12h, je me lève et 1h après je suis déjà fatiguer alors que je n'ai strictement rien fait . J'ai besoin d'une explication pourquoi la nourriture me "dégoûte" à se point? Pourquoi n'ai-je pas la sensation de faim? Comment ce fait t'il qu'après 24h sans manger je ne ressent toujours pas la faim? Est-ce lier le fait que j'ai le tournis et que sois fatiguée? Et enfin comment ce fait-il qu'après 24h sans mangé, je sois rassasier juste en manger un bout de pain et ce pour toute la journée? Manon♥
Manon♥

"Jmen suis sortie"

en diva

J'ai 15ans. Bientôt 16. La maturité. L'année d'après, ce sera 17. La presque adlute. Je ne suis ni mature, ni responsable. J'ai pas envie de grandir. Parce que grandir, est devoir faire des choix, en assumer les conséquences. Assumer ces échecs. Être parfois dégoûté de la vie. Alors, moi, la gosse de 15ans, il est impensable pour moi de vieillir. Pourtant, jen ai connu des trucs dans ma vie, pas toujours très drôles. N'empêche que malgré ça, et grâce à ça, je profite de chaque instant de vie. Et la,vous vous demandez ce que j'ai bien pu connaître de pas drôle, hein? L'ennui. Diagnostiquée officiellement précoce en 6ème, je suis maintenant en 1ere, et l'ennui, l'Ennui, je le connais mieux que quiconque. La dépression, ensuite. Amenée par l'ennui et plein d'autres merde et diagnostiquée à peu près au niveau des vacances de noël de première. La vérité, cest que je letais depuis bien plus longtemps. Et le pire, ou le mieux, cest que je savais pas que je l'étais. Je réfléchissais parfois à un moyen de mourir, parfois, au compas, je retraçais le dessin de mes veines sur mes bras. Et surtout, la journée, je souriais. Mais quand jetais seule, je pleurais. Quand un jour, jai craqué, ma mere ma fait enchaîner les séances de psy. Ces trucs, c'est du foutage de gueule. Tu payes une blinde et ça ne sert à rien. J'ai menti quand on me demandais si je pensais à me faire du mal. La vérité, c'est que je men faisais déjà. Mais je le cachais. Vous aviez jamais remarqué qua force de se cacher,on peut faire devenir certaines choses invisibles? Je me suis rendue compte que jetais guérie, quand, un jour, en rentrant chez moi en fin de journée, musique dans les oreilles, je me suis rendue compte que je souriais. Jetais heureuse. Je pensais à rien et jetais heureuse. Alors, je me suis fait la promesse de ne plus me séparer de ce bonheur. Face aux gens, j'ai toujours la même tête que quand jetais dépressive. Chez moi, je ne pleure plus. Je souris. Je sors. Mais jvous mentirai si je vous dit que jy suis arrivée toute seule. Il ma sauvée. Sans le savoir. Et il ne le saura probablement jamais. Au collège, jetais, comment dire... j'aimais pas les gens. Enfin non. Jles aimais bien, mais je me cachais. Voilà. Du coup, vous vous doutez bien que jetais pas hyper hyper populaire. J'avais des amis hein. Des vrais. Chuis toujours en contact avec eux, même si maintenant, a part une, ils ne font plus partie de eux qui compte le plus pour moi. Mais pas de petit ami. Ça, jen ai jamais eu. Ça me gêne pas hein. La preuve, c'est que même sans, j'arrive à être heureuse. Mais si vous vous posez la question, oui j'ai déjà été attirée. Oui, j'ai déjà aimé. Au collège. En secret. Mais l'avouer, c'est donner son coeur. Et cetait tout ce qui me restait. Alors, je my accrochais, comme un naufragé à son morceau de bois, même sil sait que c'est perdu. Vous savez ce je ne pense de lamour? Jen pense que c'est une belle connerie inventée par notre chère Dame Nature dans le seul but de prolonger notre espèce. Parce que oui, le but premier de l'individu dune espèce, c'est de se reproduire poir la prolonger. Et les gens qui se rebellent contre ces lois... Vous tuez le fait que Dame Nature à toujours raison. Je vous respecte. Je vous admire. Bref. Je disais donc que, même sans croire en lamour, jarrive a aimer. Et même, depuis pas longtemps, j'arrive à être amoureuse. Je suis amoureuse. Il a des yeux, les gens... Vous pourriez passer votre vie à les regarder. Ils changent. Peuvent passer du bleu ciel au bleu marine, en passant par un bleu océan. Vous vous y noieriez. Littéralement. On dit que les yeux sont le reflet de l'ame. Ce reflet, le sien, Est le plus pur de tous Et surtout, il s'arrête jamais. De chanter. De sauter dans tous les sens. De sourire. De croire en la vie. Ça me fait mal de le voir triste. J'veux quil soit heureux, mais j'ai peur, peur de le decevoir, peur de me planter. Alors, je me cache. Encore. Même si je sais que ça n'apporte rien. Mais toujours est il que c'est grâce à lui que je men suis sortie. Que j'ai pas bouffé ces médocs. Parce que, croyez moi, je suis descendue les chercher. Je suis remontée dans ma chambre. Je les ai regardé. Longtemps. Et je me suis mise à pleurer. J'ai enfin trouvé un but à à vie. Peut être vain, mais jen ai enfin un. Et surtout, je suis la preuve qu'on peut sen sortir. Narcissique, hein? Probablement. Sûrement, même. Mais je men fous. Maintenant, je me suis fait la promesse que je me cacherai plus. Parce que j'aime ma vie. Parce que je l'aime plus que tout. "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." La bise.

Arctiqua

Long texte,très long,qui parle juste de mes sentiments et peut être ceux d'autres filles

Non je ne suis pas parfaite, ni jolie, ni quoi que ce soit d'autre. Je ne suis absolument rien de tout ça. Si j'étais aussi jolie que tout le monde le dit, pourquoi il ne veut pas de moi ? Expliquez moi. Pourquoi si je suis aussi belle, aussi gentille, aussi intelligente il se fiche complètement de moi ? Alors oui, peut être que les autres garçons me regardent, mais je m'en fou, car moi il n'y a que lui que je vois. Il n'y a que lui dont je rêve le soir, il est le seul à qui je pense, il est la seule personne que j'espère croiser à chaque endroit ou je passe, il n'y a que lui qui compte. Pourquoi personne n'arrive à comprendre que je ne peux pas l'oublier ? Je n'y arrive pas c'est tout. Je l'aimerai vraiment, j'ai de la volonté mais je n'y arrive pas. J'ai juste l'impression d'être la personne la plus horrible de cette terre, la personne la plus inutile, la plus invisible, la plus bête simplement parce qu'il ne veut pas de moi, simplement parce qu'il ne me voit pas. J'ai tout le temps envie de le voir, et quand c'est le cas, il me donne envie de pleurer. Il me donne envie de pleurer car il est la, devant moi mais je ne peux pas le toucher. Il n'est pas à moi, il ne m'aime pas, je suis comme un mur pour lui. J'en ai marre d'être un mur, j'aimerai avoir quelque chose de différent, quelque chose pour qu'il me remarque. Mais non je n'ai rien!J'aimerai seulement valoir quelque chose à ses yeux, je n'arriverai jamais à décrire ce que je ressens quand il me regarde, et ce que je ressens quand il ne le fait pas. C'est comme si je n'étais absolument rien, c'est horrible. Je pourrais être n'importe qui, n'importe quoi, faire des tas de choses pour lui. Mais non cela n'a aucune importance à ses yeux et ça fait tellement mal. Aucuns mots ne sera jamais assez fort pour décrire ce trou dans mon ventre, dans mon coeur, dans mon esprit. Aucuns mots n'est assez fort pour parler de ce sentiments d'ignorance! Je me dit que peut être un jour ce sera mon tour d'être heureuse. Qu'un jour quelqu'un me regarda comme il n'a jamais regardé personne auparavant, que quelqu'un puisse me prendre dans ses bras et me laisser dormir sur son épaule. Est-ce possible de croire autant à l'amour après tant de déceptions ? Est-ce normal de ce lever chaque jour en espérant rencontrer son âme soeur dans la rue, en espérant le croiser dans un supermarché, sur un trottoir, n'importe ou. L'impatience monte un peu plus chaque jour, et je me persuade qu'un jour moi aussi je serai à la place de cette fille qui sourit grâce au garçon fantastique qui l'aime de tout son coeur. Ce garçon qui ne désire rien d'autre que son coeur tout entier, rien que pour lui. Quelqu'un qui chaque jour, l'aide à aimer une partie d'elle qu'elle déteste. Ses cheveux, son ventre, ses épaules, sa voix. C'est comme si il y avait un manque en moi, j'ai l'impression d'être seule, d'être une horrible chose repoussante. Une horrible chose dont tous les garçons que j'ai pu aimé ce sont éloignés. Une horrible chose qui demande seulement qu'on l'aime.
Louloute au chocolat

Une fille différente

triste

une fille différente très jolie je t'aime.

Emma