# ces derniers jours, j’ai été prise de l’envie de...

... tuer Paul / mon père.

Oh ça va hein, pas besoin d’appeler les flics! J’ai dit que j’avais été prise de « l’envie de ». Je l’ai pas fait. Pas vraiment. Pas en vrai. J’ai hésité... avant de raconter ça ici. Mais comme qd je l’ai dit à mon poisson rouge j’a pas eu trop de réactions, il fallait que j’essaie ailleurs.   Lire la suite... à propos de # ces derniers jours, j’ai été prise de l’envie de...

Légers comme des plumes

en love
Ça y est. C'est fini. Les larmes que je verserai maintenant seront celles de la liberté. Des gouttes d'eau parmi des milliers d'autres. Mais celles ci auront une saveur d'avenir. J'ai plus grand chose à regretter. Des choses oui, mais pas des grandes et pas en grandes quantités. J'me suis battue. J'ai survécu. Et le pire, ou le mieux, c'est que les gens m'ont acceptée prisonnière. Et ils m'ont aidée à me libérer de mes entraves. Maintenant, sans chaînes, sans contraintes, je suis plus légère. Comme une plume. J'ai cessé de me battre pour nager à contre courant. Ça sert à rien. Personne n'aime ça. Chuis rentrée dans le rang. La vie est une putain de boucle. Au lieu de la prendre dans le mauvais sens, je la prend dans le bon. Les étapes que j'ai brûlé ou zappé, j'avais qu'à y faire attention. Je repasserai plus jamais devant. C'est plus la peine d'y penser. Ça fait qu'nous faire d'la peine. Ça nous blesse. Je veux plus souffrir. J'me retournerai plus maintenant. Ça fait mal la nostalgie, les regrets, les remords. Je chercherai plus à être différente. Chuis comme je suis. C'est à prendre ou à laisser. J'ai choisi de prendre mon envol. Je suivrai les courants, et j'en profiterai pour prendre un élan qui me servira toute ma vie. Ça sert à rien de se battre contre les courants. C'est comme ca. Ils vous emmeneront bien quelque part ou la vie sera comme vous le souhaitez. Regardez jamais derrière vous. Y'a eu des fautes, des erreurs. Les temps c'est un putain de livre les gars. Si on tourne les pages dans un sens et pas dans un autre, c'est pas pour rien. Accrochez vous à tous ce que vous pouvez. Des passions. Des objectifs. L'amour. Ça fait mal, hein, L'amour? C'est parce que la douleur c'est la seule chose qui nous rappelle que nous sommes en vie. Fait juste accepter la douleur et l'ignorer. C'est pas compliqué d'ignorer. Faut juste fermer les yeux. Et continuer comme si de rien n'était. Forcément, vous rencontrerez des obstacles. Des choix difficiles. Ignorez les. Continuez ce que vous avez commencé. Allez au bout des choses. Aller au bout des choses, c'est la seule chose dont laquelle les humains sont réellement capables. Y'a des preuves. On est juste tous une bande de cons. J'ai perdu des batailles. Beaucoup. Trop. Mais j'en ai gagné quelques autres. Alors même après des chutes, on peut tous se relever. Et reprendre notre envol. Ça y est. C'est fini. J'ai plus grand chose à dire maintenant. Pendant longtemps y'a eu que la douleur, mais j'ai appris l'ignorance. Et en même temps, comment survivre. Ça y est. J'ai compris. J'ai presque fini. On est tous des survivants. Prenez soin de la vie les gars. Elle est belle. Faut juste accepter d'être comme tout le monde.
Arctiqua

Raison ou tort

pourkwa

coucou tout le monde je m'appelle lyla je suis guyanaise et il y a un événement qui m'est arrivé récemment avec la compagne de mon cousin. Alors je vous expose la situation, pour l'enterrement de mon arrière-grand-mère (qui était très apprécié par tout le monde) de nombreux cousins tantes oncles etc... sont venus de France  pour l'enterrement. L'enterrement tout ça c'est fait. Le lendemain mon cousin propose via les réseaux sociaux une sortie entre cousins vu qu'effectivement on avait pas l'occasion de tous se retrouver. Du coup avec mes cousins on passe une super journée à la plage cool non ? Jusque là tout se passe à merveille mais le moment pour rentrer à la maison arrive. Mon cousin qui avait proposé la sortie doit me raccompagner. Dans la voiture il y a lui sa compagne et leur bébé de 9 mois (qu'ils avaient baigné). Le trajet se passe calmement jusqu'à ce que le bébé se mette à pleurer, son père et sa mère ont beau essayé de le calmer il pleure tout le long du trajet. On est pas loin de chez moi quand tout à coup la compagne de mon cousin commence à crier sur mon cousin et moi. Mon cousin lui dit de ne pas s'énerver sur moi elle lui repond qu'elle crie sur qui elle veut c'est la voiture de son père que mon cousin fait la charité parce qu'il veut me raccompagner ceci cela et son bébé pleure. Puis tout à coup elle s'arrête et me fait descendre de sa voiture. Heureusement je n'étais pas loin de chez moi j'ai pu rentrer rapidement. Mais est-ce qu'elle avait raison de me traité ainsi alors que son bébé pleurait parce qu'il était probablement malade car il avait pris froid à mer. Vous en pensez quoi ?

lyla

Mes problèmes

en love

Mes problèmes ont commencé l'anné passé. Mon amie m'avais demandée de l'accompagner pour qu'elle puisse appeler sa mère puis il y avais deux garçons qui nous regardaient d'un aire gêner comme s'ils voulaient venir nous parler. On étaient tellement malaisé parce qu'on ne s'avaient pas pourquoi ils nous regardaient. Ben enfaite moi je pensais plutôt qu'ils nous regardaient car ma jupe était monté parce que j'était de dos mais mon amie m'affirma que ma jupe n'étais pas soulever. Un jour, j'ai commencé à aimer l'un d'eux mais lorsque j'ai su qu'il s'avait faite une blonde je ne l'ai plus aimé. Des mois plus tard, j'ai commencé à regardé son ami mais genre je me sentais vraiment bizzare mais genre mon coeur fesait mal. Lors des dîners je le regardait pour aucune raison pis il me regardait j'était tellement troubler. À toute les fois qu'il passait à côter de moi mon coeur battait vrm fort pis un jour je m'archait en mangant ma barre tendre puis je m'avais étouffée. Un moment donner, moi et mes amies ont étaient resté après l'école pour quelque chose puis le gars était là avec ses amis mais genre moi et mes amies ont a réussi à attirer son attention en riant fort à nos  jeux de bottle flip. Pis lui il criait avec ses amis en nous regardant. Plus tard, il est venu me demander si j'avais des starbucks moi pis mon ami on étais tellement malaisé car j'étais entrain de manger le dernier ensuite il est parti. À la fin de l'année je m'avais faite un plan de l'embrasser puis partir mais j'allais paraître pour une bizzare parce qu'on s'avais j'amais parler à part pour les starbucks et pour mon nom. L'autre année, je le regardait moins qu'avant pis une fois j'ai exquivé son regard car j'étais trop gêner. je sais vraiment pas quoi faire en plus je suis une fille vrm gêner qu'est que je vais pouvoir faire et ( J'ai 14 ans et demi pis lui 15 )

C'est moi

Dépression

triste

Dans mon entourage ma dépression est mal vu et pourtant c'est une vrai maladie qui n'affecte pas que le psychique de la personne mais aussi son physique.Je ne sais pas comment je vais m'en sortir surtout que je viens d'en parler à la seul personne à qui je me confiait vraiment et ça réaction mais vraiment déçue.J'ai eu l'impression qu'il se disait "oh elle fait sont intérressante".Il m'a meme dit "c'est pas une maladie ça ,t'es juste pas bien,n'y penses plus".J'ai coupé les ponts pour un moments.

Si je vus raconte cela ,c'est pour vous sensibiliser.Alors voilà un texte que j'ai écrit il y a un moment et qui représente les pensées journalière d'un dépressive sévère:

"Ma faute.Rien que la mienne?Je ne vois pas d'autres possibilité.Il s'éloigne ou c'est moi?ça ne peut qu'être ma faute de toute façon je ne les mérite pas...Et ceux-ci ,pourquoi me font-il du mal?ça ne peut qu'être ma faute,JE les ai fais rentré dans ma vie.

Je n'ai plus de Force pour quoi que soit et pourtant ma main me monte à la gorge par elle-même.

Je ne suis pas malade .Je ne PEUT PAS l'être.Non. Je ne VEUT PAS.Aidez-moi ,je vous en prie..."

My other side

Tu me manques

triste

Comment je vais faire sans toi je te vairais plus,plus ton jolie visage qui me donnais le sourire je mange plus je dors plus tu me manques.

Une fille

J ai un problème srx la

Hubert cool

Voila j vais pas passer par 4 chemin donc voila je commence mon histoire j ai 15 ans je suis un garcon 1m78 yeux brun claire et cheveux noir j a 1 semaine j ai rencontré un fille de mon age et genre on s entendait bien mais en amie quoi pas plus puis elle ma demander si j avait des vu sur un fille je lui ai dit nn et que j ai jamais été en couple en bord oui 2 fois mais pas des gros trucs quoi et bref elle est avec un mec et elle e dit que je devrai m intéresser aux filles pcq la plus part du temps si une fille vient me parler je m arrange avec les mots que j utilise pour qu on soit pote sans le vouloir obligatoirement genre c est naturel et mm si la fille est tres belle marrante intelligente. Et donc j ai essayé de parle avec une fille pour but que il y ai une relation mais j y arrive pas trop niveau romantique tt ca cv genre j taquine et tt mais finalement ben je vois que j ai pas trop de talent et j a des potes filles qui m ont avouer que au début je les intéressait pcq elle me trouvait beau ou marrant  et que leur but était de me draguer et que a la fin ben on est potes quoi c est bizarre je sais et c est pas un problème ordinaire mais si qq un peux m aider ou autre je suis ouvert a oui a cause de ma pote qui ma dit de m interesser aux filles mtn je pense que a essayer de draguer des filles ( pas mode chaque fille que je croise voila nn c est genre de simples connaissance au début donc voila) merci d avoir lu le message en entier --

Aolès

Discution gratuite et sans inscription x)

hein
Eyh,jme fait un peut (bcp) chié,qui est là pour blablater?Parlé d'ses soucis,du sens de la vie ou juste de la couleur de son vernis,jmen fou pcq jme fait chié! Qui est là,ma jumelle adorée,Sarah, Audrey,Angie,qq1?
♪TomTimTam♪

Question

triste

Esque ont peut voir l'homme de sa vie juste en mettant un miroir sous son oreiller et on peut rêver de lui et à son réveil on se rappelle de son visage.

Merci de répondre. 

Élina

Je ne supporte plus ma sœur jumelle

triste

bonjours, j’ai 14ans et j’ai des problèmes qui me pourrissent la vie. Suite à des problèmes familiaux, j’en me suis bcp renfermer sur moi même et j’ai entamer depuis peu un sorte de "dépression". J’ai l’imppression Que personne ne m’aime, qu’a Chaque fois que l’on me dit quelque chose sais contre moi. Et puis il y’a ma sœur jumelle, on a toujours été en ensemble, mais la sa commence a me soûler, je suis à bout. Elle contrôle ma vie, j’ai pas le droit d’avoir un copain, l’autre fois un gars de ma classe m’a dit qu’il avait un kiff sur moi, un filme de la classe m’a sortit en plein cours, à lan’ause Ma sœur m’a obliger à le bloquer. Ensuite je pense que plus se que je vais dire mtn, sais un peu moi le problème mais, j’ai eu mes règle avant elle, et s’est stupide mais c’etait Quelque chose que j’au Eu et qu’elle n’avait pas encor, et ajd j’ai appris qu’elle a eu ses première règle (1ans après moi) et sa me frustre, je sais que mes parent vont être là à la chouchouter, elle va passer son temps à se plaindre et tout le monde sera là pour la consoler, alors que moi, à peine je dit Un truc, ils me font comprendre que Sa l’es soûl.

Je sais pas si quelqu’un va répondre mais s’il-vous plaît aidez moi...

-Alicia

Alicia

Help...

triste

Bonjour, je suis un garçon gay de 15 ans. Depuis bientôt deux mois, je suis en couple avec un homme qui vit sur Paris. Il a 25 ans : Premier problème... Deuxième problème : il me met mal à l'aise, il fait souvent des allusions sexuelles et ça me gêne au point que j'en pense à le quitter... Comment faire ? Car je ne veux pas le blesser, il a déjà du mal à faire confiance, il s'est déjà fait quitté assez brutalement et ça lui a fait mal... Je veux pas lui faire de mal mais sérieusement je ne me sens pas trop bien avec lui...

FTX

qui suis-je ?

Intello

la fille de son groupe d'amis qui est toujours la pour les autres, toujours la pour les defendre, pour les aider, les conseiller. Mais aussi la fille drole, facile a vivre, avec une grande d'ouverture d'esprit.Vous voyez celle qui a toujours le sourir aux levre, celle qui rigolera a chaque petite blague de merde. Et bien, ce n'est pas moi. C'est juste ce que j'essaye de faire paraitre, ce que j'essaye de montrer au autres. En realité je suis super fragile, je pourrai me mettre a pleurer a tout moment en repensant au soir de la veille, je ne suis pas cette fille vous ne voyez donc rien? je ne vais pas bien, mes eclatement de rire sont faux. Mais demain matin,a 6H30 je vais me reveiller, sortir de mon lit m'habiller et mettre un peut d'anti cerne pour cacher la nuit de la veille. Et revenir dans mon groupe d'amis, mon chére groupe d'amis, et remettre ce masque.

mylifeinrepeat

Le Regard des Garçons...

Gratte

Salut ! Je suis actuellement au Lycée, en 1ère. Depuis quelques années maintenant, je m'intéresse (beaucoup) aux garçons. Problème : on a beau me dire que je suis mignonne, pas mal etc... et bien... je n'ai pourtant jamais eu de petit ami (même pas une demande : rien). Alors, je me pose des questions... est-ce ma timidité qui ne plaît pas ou est-ce mon physique qui ne va pas ? (Car... je ne sais pas si mes amis sont très objectif quand il s'agit de ma "beauté") Franchement je suis perdue... Mais ce n'est réellement ce qui me déstabilise le plus : car j'ai remarqué depuis cette année que beaucoup de garçons me regardent. Certains avec plus d'insistance que d'autres, avec plus ou moins de discretion et pour la plupart du temps une fuite du regard quand j'essaye d'avoir un contact visuel avec eux... Et sachant également qu'ils ne viennent pas me parler ! Alors... j'aimerai savoir ce qui d'après vous pousse un garçon à regarder une fille. 

Cla'

Solstice d'une larme de glace

hein
La vie que l'on m'a proposée était pourtant si belle... Pourquoi a t'il fallu que je vienne tout gâcher? Pourquoi crie ton liberté alors que nous sommes prisonniers de nous même? A l'aube d'un futur j'ai pris la décision qui me fait le plus mal. En même temps, y en avait il une qui ne blessait pas? A l'aube d'un nouve jour je me suis rendue compte que quelque part en cours de route je m'étais perdue. Ou? Je ne sais pas. Je ne ferai pas marche arrière pour me récupérer. J'en vaut pas la peine. Et il faut aller de l'avant. Je vais marracher la part gangrainée de moi même en espérant qu'elle ait pas contaminé le reste. Vaut mieux perdre une jambe que son coeur. Bientôt, je l'espère, les larmes geleront sur mon visages, formeront des stamactites et mourront dans l'oubli d'une passion. Jamais je ne l'oublierai. Cette flamme qui m'a sauvé la vie. Jamais. Il n'y a qu'une chose que j'espère de ce choix. C'est de ne jamais connaître la réponse à la question "La vie aurait-elle pu être autrement?"
Arctiqua

Comment lui faire comprendre

Gratte

Bonjour 

Il y a un garçon que j’aime bien et on était assez proches donc j’etais contente. On se parlait sur Snap notamment mais depuis quelques temps il ne m’envoie de Snap que pour garder les flammes

je lui ai déjà dit que ça me soûlait mais il s’en fout 

alors selon goût qu’est ce que je devrais faire, lui répondre sur Snap ou arrêter de lui répondre 

Jeanne

Est ce que je dois l’inviter

Intello

Hello 

j’aurais besoin de votre aide pour un petit truc 

Je suis en terminale, enfin j’etais puisqu’on a fini les cours, et dans ma classe il y avait un garçon que j’aime beaucoup beaucoup avec qui je suis assez pote 

Je comptais l’inviter à mon anniversaire cet été mais je trouve que depui quelque temps il s’en fout de moi, il me parle seulement quand je suis avec d’autres gens et est un peu froid.

donc je ne sais plus si je dois l’inviter, je n’en sais plus quoi faire avec lui 

Jade

Réflexion

Intello
Vous y croyez vous? Je suis vraiment une grosse merde. J'ai la vie la plus nulle du monde. Je suis nulle. Nulle. Rien à dire. Enfin si mais que des crasses. Aucun ami proche. Pas un. Je suis seule dans le fond. Je n'ai aucun souvenir joyeux à raconter. Aucune anecdote avec des amis. Rien. Nada. Je. Suis. Une. Merde. Quand on s'intéresse à moi je me braque parce que qu'est ce que j'aurais honte de dévoiler la non-existence de ma vie. Les gens ont vécu tellement de choses, tellement d'histoires, ont tellement d'expériences et moi... à 18 ans j'ai bien une histoire mais rien de très glorieux encore une fois, plutot une qui donne envie d'aller coucher dehors . Bref. Si ma vie c'est de la merde c'est surement parce que j'en suis une
Jos

Dernier espoir

hein
Je suis perdue, je me sens vide et sans importance, je pense souvent à "partir". Tout le monde s'en fout de mon bien être. En 2010, je suis revenue de la j'habitais avant, en Guadeloupe, même si je suis pas née la bas et que je n'ai pas d'origine, j'y ai vécu 6 ans. Ma mère, mon frère et moi sommes retourner en Belgique, mon père devait rester un an la bas pour je ne sais quel raison. Arriver en Belgique, j'étais dépaysé, je ne connaissais pas le froid et les autres tradition comme la St Nicolas que je confondais tout le temps avec le père Noël ahah. Hum.. j'ai rencontré cet été mes voisins, deux filles plus particulièrement ; je vais les appeler X et Y, elles sont soeurs. Tout les jours je venais chez eux, quelques fois on se disputait, elle m'ont remplacer 2 fois durant les 2 ou3 années qui suivirent. Je les aimais et je les aimes toujours, X était la plus grande, elle était toute mignonne avec sa petite taille mais malgré cela elle avait le mentale d'un adulte de 20 ans, elle prenait les responsabilités sur son dos, je me dis toujours qu'elle les a prisent bien trop tôt puis il y a Y qui est la plus petite, elle est tout aussi jolie que sa soeur mais elle a un caractère à en faire pleurer plus d'un ahah, Elle est géniale, c'est sa sa force! Elles sont tout simplement fantastique. J'allais chez elle tout les jours et je demandais tout le temps à ma mère de dormir chez eux. C'était génial. En Mars ou Avril 2014, mon père était déjà revenue depuis 2 ou 3 ans mais malheureusement sa santé mentale a été touché, il est resté 2 mois je pense dans un centre. Je ne savais pas qu'il était malade je comprenais, je n'étais qui ne petite fille qui ne pensait qu'à jouer avec ses amies sans se préoccupe du monde qui l'entoure. Lorsqu'il est sortie, il l'avait l air plus heureux que jamais. En début Août, ma mère vint me chercher chez mes amies et l'annoncer que mon père était partie revivre en Guadeloupe tout seul pour recommencer sa vie. Et le 14 Août 2014, on annonça que celui ci setait pendue à 2 pas de chez moi avec un câble électrique. Je découvris plus tard que mon frère l'avait vue. Lorsque l'on me dit que je pouvais appeler quelqu'un qui pourrait peut être m'aider, j'ai répondu: " Ma soeur" Et je pensais à X, cette notion m'était apparu comme sa, je ne sais pas d'où. Cette année la je rentrais en secondaire et je découvrais les horreur de la scolarité, la première année, tout se passa bien à part un petit chagrin d'amour mais ce n'est pas important puis la deuxième année j'ai participé au harcèlement d'une camarade de classe, cet acte hante jour et nuit, je me suis pardonner et je garde contact avec elle, ce fut l'année d'après que je compris le proverbe" la roue tourne ", c'est moi qui devint la victime. Je ne vais mapitoyer la dessus, je l'ai tout simplement mérite. Voyez vous année après année, jour après jour, mon état sempire. Maintenant, j'ai 16 ans, je vis carrément chez X et Y qui me disent leurs "soeurs". Mon frère de 22 ans, ne travaille pas et squat chez ma mère sans rien faire en buvant et faire la fête tout les jours et il me dit chaque dimanche que je ne suis pas chez moi et que je ne suis pas de sa famille. Je prefere sa quavant parce quavant, il me disaut que je le dégoûtais. Je ne vois plus ma mère sauf le dimanche pendant 3 heures. Ma maison est rempli d'humidité et des travaux sont en marche mais traîne beaucoup.. Au lycée, je n'ai pas de vrais amies, je ne sais pourquoi, je pense que mon caractère fait fuir les gens. X et Y s'en foutent de moi, il ne me disent plus rien ou même me disent des choses qui blessent sans qu'ils les sachent car je suis très susceptible. Donc je me renferme tout le temps. J'en ai parler au centre de mon lycée ils mon dit qu'ils ne pouvait rien pour moi et m'ont donner des adresse pour mais je veux rester en secret de mon état pour ma mère, même si elle s'en fout de moi, je ne veux plus la voir pleurer comme le jour de la mort de Mon père alors je refuse de lui dire que j'ai besoin d'un psychologue. Je le lui es dit il y a pas longtemps mais enfaite elle s'en fout. Elle ne m'aide pas. Et j'ai essayer de prendre rdv avant les exams et ils m'ont dut que c'était complet qu'il fallait attendre, je prends sa comme un signe. Alors je vous contacte, vous êtes mon dernière espoir, ma dernière lumière, ma dernière once de bonheur. Aidez moi, s'il vous plaît.
Thelostgirl1408

j'ai besoin d'aide mais personne ne m'aide

hein

bonjour,

je sais pas si vous pourrez m'aider ou me dire quoi faire, mais j'ai vraiment besoin de parler quelque part.

En ce moment c'est pas le top du top dans ma vie. Vous allez surement penser que mes problèmes sont vraiment sans importance mais bon. 

Bon commenços par le commencement. J'ai 17 ans, je suis en terminale, et depuis que j'ai 15 ans je rescends un très profond mal être. En seconde, je n'avais aucun amis, en tout cas dans ma classe, je mangeais souvent seule, les gens de ma classe se moquaient de moi par rapport a ça. A la fin de la seconde j'ai demandé à être dans une classe de première avec le moins de personne de ma classe de seconde possible. Ca a été le cas, je suis rentrée en première S en connaissant seulement 3 personnes dans la classe. Un nouveau depart, ça m'a fait du bien. En première je me suis fait 2 amies incroyables, on était un trio insépparable, c'était genial, je me disais que je pourrais être de nouveau heureuse. 

Ensuite je suis rentrée en terminale S, sauf que je n'étais plus avec mes 2 amies, mais c'est pas grave, je me suis fait d'autres amis tres rapidement. Je me suis vraiment fait énormement d'amis et j'étais vraiment heureuse. Puis j'ai commencé a déchanter.

J'ai commencé à parler à un garçon dans ma classe, on s'entendait bien, il était drole, gentil, on prenait soin de moi et j'avais l'impression d'être importante à ses yeux. Puis il m'a dit qu'il ne m'aimait pas. Pour la première fois de ma vie, un garçon s'interessait a moi, et puis finalement c'était faux. 

Ensuite j'ai été prise dans une école de design, j'allais pouvoir faire de l'art, ma vrai passion, pour le reste de ma vie et j'allais être payée pour ça. Le problème c'est que je suis en échec scolaire, je très peu de chance d'avoir mon bac, j'en fais des chauchemar tous les jours et ni les profs, ni mes amies, ni même mes parents, ne l'ont saisi.

J'ai perdu le gout de tout, je ne veuxplus rien faire, je veux tout abandonner, je me sens inutile. Lorsque j'ai passé mon bac d'art plastique il y a quelques temps, on m'a dit que ce que j'avais fait n'était pas bien, on a détruit mon plus grand rêve et mon seul espoir.

Mes amis sont devenus mes rivaux, je ne peux pas passer une seule journée dans me comparer a eux. 

J'appelle a l'aide mais personne ne répond et tout le monde me laisse me noyer,

je ne sais plus quoi faire, je pense sincèrement à la fin, je ne sais pas si je peux encore supporter.

voila, 

merci d'avoir lu jusqu'ici

j

La vie est une putain d'usine

triste
Je ne pense pas pouvoir dire que j'ai manqué de quelque chose de vital, une seule fois dans la vie. Si on se réfère à la pyramide des besoins, j'ai eu tout ce qu'il me fallait. Mais pourtant, ce vide subsistait toujours. Oh! Au début, c'était pas grand chose. Un manque. Une idiotie. Un presque rien, mais qui grandit et évolue. Et Ça a progressé. Il a enflé en moi jusqu'à me faire mal, à me laisser pleurer le soir de douleur. Ça faisait mal. Plus tranchant qu'un poignard, plus cruel que la guillotine, J'en ai bavé. J'en bave encore, d'ailleurs. Tous les jours, la Douleur se manifeste, m'arrache une partie de moi et attend sadiquement son heure, lorsqu'elle dévorer la dernier morceau. La dernière parcelle de moi. A quoi est due cette Douleur? Aux sentiments, ressentiments. Prises de consciences. La vie est une putain d'usine. D'abord on vous fabrique. Y'a toujours des défauts de fabrication, des non-conformités, des choses a améliorer. Ou des pièces à rajouter. Alors on vous envoie à l'école pour vous façonner comme Eux le souhaitent. Quand vous sortez de la chaîne, c'est parce qu'on vous juge prêts à passer dans une autre colonne. Celle des majeurs. Alors la machine que vous êtes se met en branler, intègre la chaîne des ouvriers. Fabrique. Quand vous devenez trop vieux, vous passez au bac à recyclage. La vie est une putain d'usine les gars.
Arctiqua

Classe de merde

Colere
BOnjour à tous (bonne année au passage) je vais vous expliquer mon cas. je suis entré en seconde cette année mais disons que je suis tombé dans une classe oú 90% de la classe sont des gars. Sa c’est rien. Mais la plupart ne sont pas du tout sociable. Ce qui me gêne vrm c’est le fait qu’il y’a un clan dans notre classe composé de trois garçons et deux filles (Nous somme 10 filles ) mais ce groupe la ne se mélange pas avec les autres de ma classe , je ne leur ai jamais parler eux montre qu’ils ne veulent pas discuter ça m’énerve vraiment parceque ils se croivent au dessus de tlm. on est pratiquement la seule clzsse de seconde à ne pas se parler les uns et les autres est ce que sa vous ai deja arriver ? Si oui racontez moiiii :) :)
Kikouu