#Poisson d’avril...

Vieille sorcière ma mère. Je me suis faite eue. Comme si ma prof de math allait venir dormir à la maison... mais comment j’ai pu croire à l’improbable. Je suis trop naïve des fois.

Mercredi soir, à table, j’ai commencé à pester. J’ai dit que franchement, elle pouvait tjs courir pour que je donne ma chambre à la prof, non mais... et que j’avais déjà demandé à une pote si je pouvais aller dormir chez elle pdt ce temps-là,...

et là, y a mon p ère qui explose, qui dit qu’il comprend rien avec cette histoire de prof de math dans ma salle da bain,...

  et là, ma mère éclate de rire... et en rajoute une couche sur sa merveilleuse idée de poisson d’avril... ohhh la honte et mwa qui l’avais déjà dit à la moitié des potes... tout le monde en parlait... je du bricoler et transformer ça à mon avantage en disant à tout le monde que j’étais l’auteur e ce grandiose poisson d’avril... les gens ont pas tellement ri (franchement, je comprends) mais en même temps, ça m’a évitée de trop passer pour une idiote qui gobe tout ce que ses parents lui disent... la honte quand j'y repense comment j'ai pu y croire même une seule seconde? Je devrais plus croire tout ce que ma mère me dit... Mais en même temps c’est pas son genre à ma mère de faire des blagues alors moi, je me suis pas doutée. Et je dois avouer qu’elle ment vachement bien... pê que ça lui arrive plus souvent que je ne pense... Et vous, vous avez navigué dans un océan de blagues ce mercredi ? Vous vous êtes fait embarquer dans lequel ?

 

# ma prof de math à domicile

Non mais je rêve ! T’imagine que je vais bientôt croiser ma prof de math à la maison. Là, en pantoufle et chemise de nuit. Tous les jours pdt une semaine minimum... Et quand je dis croiser c’est style partager ma salle de bain, mes toilettes (beurk), la tv et pê même bien mon ordi... ahhhhh mais franchement... ma mère elle se met dans tous les plans. Elle m’a dit qu’elle avait entendu qu’elle avait besoin d’aide et qu’elle avait juste proposé un coup de main... ah bravo maman, l’âme charitable. Tu pouvais pas aussi penser un peu à mwa ? Non, mais ça, demander à ma mère de se mettre à ma place, mission impossible... par contre, se mettre dans la peau de ma prof de math, elle peut, ça c’est certain. C’est quoi ça ? Je veux pas la croiser devant les portes de la salle de bain, de grand matin, les cheveux à la n’importe quoi et avant même le brossage de dents... beuheuheu C’est quoi cette galère, à partager mon intimité avec ma prof de math... non mais... tant qu’elle y ait, qu’elle lui propose ma chambre... euhhh mais si ça tombe, c’est ce qu’elle a fait... ahhhhh nanananan... j’oserai jamais le raconter à l’école, c’est trop la honte. Le pire, c’est quand elle a lâché avec son petit sourire en coin en quittant la cuisine « Comme ça, ce sera 10 jours de révisions à domicile. Elle sera certainement ravie de te donner des cours, elle est tellement passionnée ». Ahhhh mais je suis dégoutée... et j’ai beau hurler que jamais plus je ne lui parlerai, j’ai beau me jeter par terre... ma mère, elle est du style à ne pas changer ses plans... GRRRR vous imaginez vous vivre 24h sur 24 avec votre prof à domicile ?

#Si j’avais pu rentrer dans ce cockpit...

J’aurai secoué violement celui qui était aux commandes. Je lui aurai hurlé dessus, arraché les cheveux. J’aurai plongé aux commandes, tenté de reprendre le fil de la vie. Me débattre pour y être encore... puis, je lui aurai demandé pourquoi... pourquoi là, seul dans ce cockpit... seul avec 146 personnes derrière, entrainés dans la même chute. T’avais oublié qu’il y avait des jeunes, trop jeunes, des amoureux, des amis, des parents, des enfants, des grands parents, des hommes et des femmes tout simplement,... Au fond de mwa, je m’en fiche un peu de savoir pourquoi tu as décidé de quitter TA vie. De jeter les armes. De plonger. De te fracasser. Ok. Triste décision mais... perso. Ta vie à toi, gars, pourquoi celle des autres ?  Qui t’es pour entrainer tellement de vies dans ta chute ? Si t’es pilotes d’un avion, c’est pour faire voyager, monter dans les nuages, donner des ailes, sensation de liberté,...  Pourquoi tu t’es pas tué sur le plancher des vaches ? Tout seul dans ton coin ?  Tu voulais un grand spectacle pour ta mort ? Une explosion de tristesse ? Paris gagné... avec en prime, la colère, l’incompréhension, la peur de l’autre,... Alors qu’elles m’évoquaient les vacances, depuis trois jours, je déteste voir les traces blanches dans le ciel... j’imagine que pour ceux qui restent, les familles, ça doit être encore plus insoutenable... Mwa, quand je regarde le ciel je pense à ceux que je connais qui sont morts... quelle colère j’imagine que cette immensité fait naître pour chaque famille, chaque amitié brisée... Et mwa qui croyais qu’au dessus des nuages le ciel était bleu... Et vous, ça vous fait kwa ?

 

# Internet, ma mère et mwa

Non seulement ma mère hacke mon intimité en piquant mon mot de passe mais en plus, elle bombarde internet de 30 000 photos de mwa de préférence dans des pauses idiotes ou qd j’ai trois ans, un filet de bave au coin des lèvres, une robe archi  dégueu  et une coiffure immonde dont elle seule a le secret. Résultat je meurs de trouille en me disant qu’un jour il se peut qu’Hub tombe dessus... la honte... Franchement, elle est pas sérieuse. Un jour elle est complètement angoissée de savoir que je suis sur internet « 100drine, tu ne t’imagines même pas qui peut se cacher derrière un ordi » oh maman, les dangers d’internet, il y a que ça dont on nous parle, les profs, les médias,... je sais... mais je vie... avec des risques comme dans la vraie vie... ça je lui dis pas, je la fait mousser un peu... je lui lâche juste un « je sais »en coup de vent. Mais le comble, c’est quelle voudrait m’enfermer dans une boite sans internet par contre ça ne la dérange pas de mettre des photos de moi sur son mur... elle dit qu’elle, elle maîtrise... et bien je vais lui glisser cette illu avec moi sur une tasse... je vais faire semblant que je suis furax et qu’on m’a envoyé ça... et que c’est de sa faute si je me retrouve affichée sur une tasse à accompagner le déjeuner d’un dangereux pédophile... Je me demande comme elle va réagir... en tous cas, c’est certain, elle va retirer cette photo de mwa avec mon appareil dentaire sinon, je lui pourri son profil aussi... des photos d’elle a 15 ans, je sais qu’en fouillant le grenier, je peux en trouver... Est-ce que qq1 a déjà eu le même cas ? Ou est-ce que je suis seule à avoir des parents qui mettent des photos sur internet ?

 

#Journée de la femme // 8 mars

Mwa, petite femme (yes, i'm...) j’ai envie de dire ce truc qui me rend dingue tellement ça tourne dans ma tête. Ma mère a toujours eu une idée fixe : m’apprendre à faire la lessive. Ok, ça ne me dérange pas trop. Savoir comment cette foutue machine (oui, je sais avant, c’est à la main qu’on la faisait, nous les femmes, cette lessive, je dois déjà m’estimer heureuse, patati patata...) est capable de me rendre propre mon t-shirt préféré et toutes mes petites affaires quand j’en ai envie et de ne plus attendre que ma mère y pense, a des avantages. C’est bien là que je veux y venir. Chez nous, la lessive, c’est une histoire de femme. Pourquoi ? J’en sais trop rien. Mais une chose est certaine c’est que mon frère, le planqué de service, lui ne doit absolument pas toucher le linge sale! Et ça ne vient à l’esprit de personne de lui demander de même penser à faire tourner la machine, ni même juste apprendre au cas où... je ne sais pas mwa, les femmes de cette famille disparaissaient dans un trou noir ou faisaient grève... on ne sait jamais... Bref. Et bien mwa, j’ai tjs trouvé ça pas juste du tout... c’est kwa cette histoire de différence ? Alors, je l’ai évidement dit à ma mère qui là-dessus m’a sorti un magnifique : « tu sors la poubelle alors ma chérie ? ». Là, mon sang n’a fait qu’un tour : ahh non, ça, c’est le job de mon frère. Puis, j’aime pas ça non plus. Là, évidemment, le filet jeté par ma mère s’est refermé sur mwa d’un seul coup... elle a ri en disant «  tu vois c’est pas une question de fille ou garçon », ok ça va j’ai compris... chacun doit faire qq chose dans cette maison... je m’en vais trier le linge et mes idées avec... pfff c’est kwa cette histoire de fille et garçon mélée avec cette question d’égalité ??? Je me suis dit en regardant le tambour tourner (j’adore faire ça, ça me fait tjs rêver de regarder les chaussettes et les t-shirt s’emmêler dans la machine et disparaitre dans le savon) ce qui me gêne finalement c’est d’entendre que certain(e)s veulent cette égalité absolument, à tout prix. C’est ça qui me pollue la tête. Est-ce qu’on ne peut pas aussi entendre qu’on est différent ? Je dis pas qu’on a pas droit à de l’égalité dans certains cas mais pas dans tout les cas jusqu’à effacer la différence. Je suis évidemment ok pour que la femme ait des droits (ça tombe sous le sens) mais une chose est certaine c’est qu’au fond de mwa, en tous cas, je me sens différente d’un gars. Je sais pas poukwa, c’est comme ça... et ça me gêne un peu quand on veut effacer ces différences à tout prix... pas vous ?

# ma mère a hacké mon intimité

J’ai la sale impression que ma mère est devenue une pro dans l’art de me pister sans me parler, sans me dire un mot, sans me poser une question, limite sans me regarder... style, elle sait tout de mwa sans qu’on ait aucun échange... ma mère connait mon code d’accès...  je suis quasi certaine qu’elle mate mon profil... du coup, je sens qu’elle sait des trucs qu’elle ne devrait pas savoir...  Horrible ! On en est à un stade où j’ai l’impression qu’elle lit dans mes pensées.  Comment elle a pu me faire ça à mwa ? Franchement, elle prône le dialogue, elle veut toujours que je lui parle, « tu peux tout me dire, hein, 100drine »... haaaa, là, tu viens de signer toi-même le déclanchement de la guerre froide... mutisme assuré... place au roi du silence face à la reine du semblant de rien... pas question que je parle à une traitre ! Je crois qu’elle sait des trucs mais elle sait pas que je sais qu’elle sait des trucs... ce petit jeu pourrait finalement me plaire s’il ne s’agissait pas de mon INTIMITE... c’est certain, elle ne me dira jamais si elle l’a vraiment fait, si elle sait... du coup, c’est hyper pas naturel... j’ai changé mon code. Je vais également plancher sur un système de Filtre Parental... un truc du genre le clavier qui reconnait la vigueur de frappe combiné au nombre de doigts utilisés, aux touches fréquemment utilisées et à la vieillesse de l’empreinte digitale. Non mais ! De kwa elle se mêle ? Je lui demande des détails sur sa vie perso à elle ? Je change mon code en permanence. 5x par jour.  Mais rien que de penser que ma mère a pu à un moment être au courant de tout ce que je dis à mes potes dans mes messages... j’ai envie de vomir sur ses chaussures. Ma mère est une « voyeuse » et je comprends pas pourkwa elle fait semblant qu’elle ne l’a pas fait ? C’est dingue comme elle assume pas ! Et puis j’aime pas de savoir qu’elle est comme ça. Mais comme j’ai pas du tout envie d’être frontale, je pensais plutôt la prendre à son propre jeu... Un piège drôle qui la fera bien flipper...  je suis preneuse de toutes vos idées, plans, trucs et astuces pour la coincer ;o) 

 

# Les différentes facettes de moi

Suite au message de LaPetiteAlice qui flotte dans un coin de ma tête et pê aussi que c'est lié aux différents commentaires déposés ici cette semaine , je me suis dit qu’il fallait que j’empoigne mon courage à pleines mains et que j’ouvre ici un morceau de ce dont on parle peu aux autres... voire jamais soyons francs...

Oui, moi aussi j’ai plusieurs visages... je suis comme une boule à facette et en fonction de deux facteurs hyper importants et indissociables càd d’où tu te trouves face à mwa et d’où vient la lumière, je te pique les yeux ou je te suis invisible.

Oui pour certains, je suis la fille cool, tjs de bonne humeur, good vibes, hyper sociale... ça c’est pour les potes à l’école et les gens que je connais pas trop (style la bande de bô gars qui attend le bus pas trop loin de chez mwa). C’est aussi réservé à ceux qui font que je ne sais pas qui je suis... je ne sais pas trop ce qu’ils pensent de mwa alors dans le doute autant leur montrer les jolies choses de ma petite personnalité. Et j’irai même jusqu’à avouer qu’en fonction de leur réactions, je m’adapte. C’est pê ma facette caméléon. C’est certainement la plus épuisante, celle qui me bouffe le plus d’énergie.  Pour ma famille, je suis la fille qui se prend la tête sur tout, jamais satisfaite d’un « c’est comme ça » et qui râle plus qu’elle ne rit. Je crois que c’est eux qui font ressortir ce côté de mwa. Puis si je peux pas me lâcher un peu avec eux, je peux faire ça où ? C’est mes parents, ils peuvent encaisser qd même. Chez mwa, je suis plutôt dans ma chambre, seule, couchée sur mon lit avec une petite musique qui me transporte ailleurs. Je suis pê plus douce que folle, plus en jogging qu’en robe à paillettes. C’est pê ma facette gros ours. Devant Hub, je suis un peu tout mélangé. J’ai plus de mal à vs dire qui je suis... je suis... j’en parlerai une autre fois... Et qd je regarde au fond de moi, je suis encore tout autre. Pê que c’est là que je suis la plus sombre et la plus triste. Sans savoir dire pourkwa... mais parfois, je lâche les vannes, la pression de devoir tjs être au top dehors et je pleure un bon coup. J’ai un côté plutôt triste au fond. Parfois découragée... Puis il y a une mwa que je n’ai pas encore rencontrée et quand je pense à elle, ça me réjouit ;o) Merci à LaPetiteAlice (qui croyait que personne n’allait la lire ;o)) et à vos comms. Ils m’ont donné l’élan... Toutes ces petites choses, on ne les dit pas, pas svt... mais on peut les écrire ici... alors, je vous laisse la plume et les mots...

Aujourd’hui, je suis Raif Badawi...

Voilà...maintenant ... juste envie de silence...de sentir ce vide qui m’habite quand j’entends ces choses qui se passent sur ma planète... à qqs milliers de km de mwa...
De dire combien je suis « Raif today » et combien je ne comprends pas ce qui lui arrive... emprisonné et flagellé... 10 ans de prison et 1000 coups de fouet pour être un blogueur qui s'exprimait sur ce qui l'entoure.
Je suis dans ce monde immergée, emportée par dans un tourbillon de questions qui tournent sans arrêt dans ma tête...  jusqu’à l’écœurement... alors parfois, pour me protéger, pour pouvoir encore mettre un pied devant l’autre, je choisis de fermer les yeux... de ne pas voir... pcq sinon, j’ai l’impression de mourir...
Mais je ne peux pas ne pas voir... sinon, j’ai l’impression de m’auto-enchainer, de m’auto-asphyxier, de m’auto-étouffer... je veux me battre pour cette liberté...
Je suis Raif Badawi qui est Charlie... on devrait donc logiquement être des millions sur les statues des places publiques pour crier « Je suis Raif »... et on devrait crier avant qu’il ne soit mort...  en attendant un grand mouvement de masse dans les rues... il y a une pétition qui circule... c’est par ici

 

/Merci à ma prof de Français qui a fait un cours là-dessus sinon... pê que je l’aurai jamais su et ça, c’est encore pire.../
Et vous, comment vous diriez que vous êtes (ou pas)  Raif ? La page des commentaires est ouverte et n'attend que vos mots ;o)

#Je passe ma vie à faire « refresh »

50 fois par minute et rien... ‘fin presque aucun comm’, aucune humeur... Ohé y a qq1 ??? Les gens vous êtes où ?   Mon couz /ce farfelu de la WEB-plomberie / a insisté pour qu’on fasse la mise à jour du blog « ça va être dingue » qu’il a dit... mwa, je suais des gouttes, j’avais les mains moites... il voulait tout réorganiser, réaménager, redécorer mon petit coin de toile. « Ca sent la poussière ici » qu’il a dit... ça, ça m’a séduite... j’aime pas qu’on me dise que je sens la poussière... mais d’un autre coté, je me sentais bien mwa dans mes vieilles pantoufles.  J’aimais bien ce « vieux » coin d’internet... je connaissais les moindres toiles d’araignées, je savais exactement quand il fallait que j’arrose les plantes, je voyais dès que qq1 pointait le bout de son nez...   Et depuis sa sacro sainte mise à jour... je retrouve plus rien. C’est comme s’il avait tout hyper bien rangé dans des tiroirs ike-A et que mwa je retrouve plus rien et vous ;.. vous n’osez pas entrez... venez, venez, avec vos veilles semelles pleines de boues, jeter vos vestes là, sur le fauteuil à gauche de l’entrée, prenez de quoi faire des miettes sur le tapis, faites que cet endroit ressemble à un lieu de vie et pas un truc si blinquant que personne n’ose toucher à rien... je veux des traces partouououot !!!   Et si c’est inconfortable, criez le ici ou ici !!! envoyez moi des mails, dites moi pourkwa vous restez sur le paillasson (est-ce qu'il y a qq chose qui ne marche pas?)! SVP... ça me manque ce flot d’humeur, de coup de gueule, de cris de joie,... poussez la porte, je veux que ça déborde !!!! Vous êtes tous les bienvenus ! ;o)  

#jesuischarlie // Mots contre armes...

Hier, il s’est passé un truc A-normal.  Quand j’ai poussé la porte de chez moi après l’école, j’ai vu mon père le visage dévasté par les larmes. Ses larmes coulaient, sans bruit. Il faisait sombre, juste la lumière des écrans, une présence engluant la vie. Trou noir. C’est la première fois que je vois son visage absent tordu de douleur et d’effroi. Ce n’était pas de la colère ou de la rage. Première image pour mwa de pure tristesse ? C’est A-normal que mon père soit à la maison à cette heure là. Quelques mots pâteux sont sortis de sa bouche endormie. Attentat. Journalistes. Morts. Liberté. Dessins. Armes. Salauds. Je me suis assise à ses côtés... et en trois secondes j’ai compris et ce mal que j’avais lu sur son visage c’est engouffré en mwa.  Comment peut-on répondre par des armes quand on se sent attaqué par des mots ? Je reste horrifiée... pcq dans ma tête... je ne trouve aucune réponse qui pourrait venir un tout petit peu apaiser... expliquer...  Ce qui me réchauffe, c’est de voir partout dans le monde, une masse coude-serré qui brandi ces trois mots « Je suis Charlie ». La liberté est bien ancrée en nous, elle ne s’arrache pas si facilement. ET oui, on me l’a toujours appris mais là, je le sens c’est palpable et ça fait vraiment partie de mwa...  • NON, quand on vit ensemble, on ne peut pas répondre par les armes à des dessins.  • NON, pcq l’autre nous gêne on ne peut pas s’autoriser à le tuer.  • NON, on ne peut pas vouloir qu’une idéologie soit toute puissante et la seule à exister.  • NON, on ne peut pas vivre à moitié dans la peur et dans l’amalgame. • NON, NON, NON...   Et oui, je continuerai à écrire, à dessiner, à m’exprimer pcq... Mots contre armes // mots avec larmes // mais... mots comptent triple...   et oui, papa, comme toi je suis dévastée... et en même temps, je sens plus que jamais que je suis vivante et comme Charb « Je préfère mourir debout que de vivre à genoux » ...   Un peu plus tard, mon père est venu dans ma chambre et il m’a parlé de ses larmes (je vous raconte pas). Il m’a aussi dit qu’il aimait que je fasse ce blog, même si parfois ça l’énerve.  Ca, il me l’avait jamais dit.   Je salue MlleCupcake, Louloute au chocolat, titi8Lise ♥, Acomeamour, Akomitsu, ... et vous vous en dites kwa ?