J’ai lu l’autre jour : il faut toute une vie pour s’inventer…

C’est devenu une de mes pensées sparadrap. Cette pensée qui se colle à ton doigt qui gigote. Tu voudrais t’en débarrasser mais elle va se coller ailleurs. Inlassablement. Et la nuit, elles semblent même s’animer plus vivement encore ces petites pensées vertigineuses. Ce que tu as écrit ici Arctiqua me colle au cerveau. 

et sous ma couette, regardant fixement les heures défiler, une idée en entrainant une autre, en relais, en cadence… je me suis dit : comment je fais mwa pour être UN parmi/avec/à côté/ des 7 milliards d’autres que moi ? Ma pensée est funambule, hésitante, perdant l’équilibre sur le fin fil tendu devant elle. Elle ne peut voir que les 5 premiers cm de ce fin fil. Son regard timide préférant resté collé à ses pieds. Le vent souffle. Elle se concentre pour ne pas perdre la partie, ne pas être engloutie par le vertige. … et en même temps elle est là, au milieu du chemin, ses orteils agrippés au fil… faut il y aller, faut se lever, faut bouffer la vie… lui montrer qui on est/veut être/on devient… J’ai juste décidé d’essayer de lever les yeux… de me concentrer sur l’horizon. Je ne veux pas glisser. Pas maintenant que le soleil se couche une heure plus tard !

Et c’est quand même pas un vendredi 13 qui va me faire trébucher ! Je vais le bouffer ce we !

PS : En plus, pour le moment je me fais spammer grave... et là, ça me fout la rage... je vais gagner la bataille... je le jure! 

En mode cogitation ou le sentiment du grand vide

lauriejeanne, on dirait que parfois, nous sommes traversées par les mêmes tsunamis. Parfois, je me demande : « est-ce que je suis dans la tête de qq1 ? Est-ce que qq1 pense à mwa ? Est-ce que mwa, 100drine, je suis qq1 pour les autres ? »

Quand je suis dans mes mauvais jours (ce qui arrive relativement fréquemment ok, pour le moment : quotidiennement)... toutes ces questions tournent dans ma tête. J’en suis presque saoule, ma tête tourne, j'a ides vertiges... puis la réponse tombe... comme une évidence. Non.  Non personne ne pense à mwa. Je suis toute seule parmi cette masse de gens inconnus. Toute seule, transparente, comme un fantôme qui erre et qui fait des signes dans tous les sens, qui s’agite, remue de l’air mais que personne ne voit. C’est horrible. Je suis la femme invisible qui s’agite. Personne mais alors là personne ne me voit... Alors, ces jours là, j’ai le cafard toute la journée. Ca me colle. Nuages noires dans ma tête. Envie de me rouler en boule sous ma couette. Et dans ces jours-là, je déteste tout le monde. Vraiment tout le monde. Rein que d’y repenser, ça me déprime. Ca me hérisse les poils... Des fois, je me demande si je suis tout à fait normale. Ca vous arrive à vous d’être pris dans ce grand vide et de pas savoir qu’en faire ? Cogitation contre ce foutu truc qui colle à la peau : faut faire KWA ? (là , je suis dans un jour où ce foutu truc m’empêche totalement de penser... il me vide. Un vide qui me vide... )

Mwa en mode vraiment Mwa

Non, ça c'est pas l'amour

Petit message pour une de mes meilleurs potes... je te jure c'est pas ça l'amour... et même si c'est difficile... prends tes jambes à ton coup... et je suis là mwa. Même si aujourd'hui tu veux plus me parler pcq je t'ai dit que c'était pas un mec bien et qu'il ne pouvait pas te faire ça... je te jure, je reste là. Si tu veux me parler, pleurer toute les larmes de ton corps, sortir ta douleur et ta peur, hurler et frapper dans les murs, partager le silence... je suis là. Ne t'enferme pas... je suis là.

# J’avais un plan bien établi pour 2018...

A l’heure des grandes résolutions, j’avais pris la mienne. Yes, j’aime l’heure des résolutions. C’est comme un petit goût de rituel, histoire de faire des plans. Je me dis chaque année que je repars d’une feuille blanche. C’est gai le blanc. Et vivant. Ca me donne tjs une impression de légèreté, une envie de fredonner, de me rouler dans l'herbe. 

Je l’ai même écrite cette petite résolution. Sur un petit bout de papier que j’ai brulé consciencieusement pour celer ce vœux et le confier « je ne sais où à je ne sais qui » (pê que je devrais répondre à ces MARRE a bout – bout de ficelle qui ne cesse de m’écrire pour avoir une part de mon argent de poche. Ils peuvent tjs rêver, hein !) mais pour que 2018 le réalise.

Et bien... je vous annonce que c’est la plus courte résolution que j’ai jamais prise de ma vie. Sans doute la plus idiote aussi. Franchement qui se dit que pour l’année nouvelle sa vie doit être plus « rangée » Ouais, j’ai marqué ça sur ce morceau de papier. « Qu’en 2018 ma vie soit plus rangée ».

C’est complètement débile! Je ne rêve pas d’une vie plus « rangée ». Je veux que ça bouge, j’aime les jours qui déménagent. Je savoure le "JamaisPareil". Je veux du bordel ça m’aide à réfléchir sans ça, je me sens vide. Et d’ailleurs c’est l’effet que ça me fait... j’ai tellement bien rangé ce vœux sur ce morceau de papier brûlé que je me sens du coup un peu vide...

Est-ce que je peux tenir le coup d’une année 2018 sans résolution ? Est-ce que c’est une résolution de ne pas avoir de plan ? ahhhhh mwa, ça m’affole complètement... En même temps je veux du bazar et en même temps je veux des plans... je m’auto-fatigue quand je tourne ça dans ma tête à regarder le plafond... blanc... est-ce que c’est possible un si grand bordel dans une seule et même personne ???

#ma mère cette espionne qui fait semblant de rien

J’ai la sale impression que ma mère est devenue une pro dans l’art de me pister sans me parler, sans me dire un mot, sans me poser une question, limite sans me regarder... style, elle sait tout de mwa sans qu’on ait aucun échange... ma mère connait mon code d’accès...  je suis quasi certaine qu’elle mate mon profil... du coup, je sens qu’elle sait des trucs qu’elle ne devrait pas savoir...  Horrible ! On en est à un stade où j’ai l’impression qu’elle lit dans mes pensées.  Comment elle a pu me faire ça à mwa ? Franchement, elle prône le dialogue, elle veut toujours que je lui parle, « tu peux tout me dire, hein, 100drine »... haaaa, là, tu viens de signer toi-même le déclanchement de la guerre froide... mutisme assuré... place au roi du silence face à la reine du semblant de rien... pas question que je parle à une traitre ! Je crois qu’elle sait des trucs mais elle sait pas que je sais qu’elle sait des trucs... ce petit jeu pourrait finalement me plaire s’il ne s’agissait pas de mon INTIMITE... c’est certain, elle ne me dira jamais si elle l’a vraiment fait, si elle sait... du coup, c’est hyper pas naturel... j’ai changé mon code. Je vais également plancher sur un système de Filtre Parental... un truc du genre le clavier qui reconnait la vigueur de frappe combiné au nombre de doigts utilisés, aux touches fréquemment utilisées et à la vieillesse de l’empreinte digitale. Non mais ! De kwa elle se mêle ? Je lui demande des détails sur sa vie perso à elle ? Je change mon code en permanence. 5x par jour.  Mais rien que de penser que ma mère a pu à un moment être au courant de tout ce que je dis à mes potes dans mes messages... j’ai envie de vomir sur ses chaussures. Ma mère est une « voyeuse » et je comprends pas pourkwa elle fait semblant qu’elle ne l’a pas fait ? C’est dingue comme elle assume pas ! Et puis j’aime pas de savoir qu’elle est comme ça. Mais comme j’ai pas du tout envie d’être frontale, je pensais plutôt la prendre à son propre jeu... Un piège drôle qui la fera bien flipper...  je suis preneuse de toutes vos idées, plans, trucs et astuces pour la coincer ;o) 

 

Le consentement c'est comme ce qui se passe autour d'une tasse de thé

C'est mon cousin qui dans la vague du #metoo a publié ça. Et je trouve que c'est trop juste! Surtout quand il dit que même qd l'eau est en train de bouillir, tu as le droit de changer d'avis... Vous en pensez kwa vous de cette tasse de thé?

Faire un deuil… LE deuil

Ou quand le vide s’installe… qd le trou est tellement béant que tu penses que jamais les bords ne pourront se raccrocher… T’es pas la seule... à te sentir un peu seule... ohhh je sais, ce que j’ai écrit n’a rien de magique…, ça fait juste tjs du bien de le savoir, je crois... Laureilla tu as déposé un petit mot ici et ça m'a fait repenser à une super moche période de ma vie… Un grand moment de vide et de solitude… pdt lequel je pensais être seule au monde et que personne ne pouvait rien pour moi. Je regardais la vie défiler devant moi et pourtant je n’avais qu’une envie que tout s’arrête, se fige comme dans les histoires de châteaux et de princesse de mon enfance. Les buissons piquants auraient le temps de pousser tout autour de moi, ils me protégeraient. Pendant ce temps, moi, je dormirai. Super moyen pour ne pas sentir la douleur qui me vrille le coeur… mais seulement, ce n’est pas ça la vie… je le sais, je le sens et d’ailleurs j’adore penser que chaque fois dans ces contes (que j’adorai que ma grand-mère me raconte -ma petite étoile du ciel) c’était un autre qui venait aider la belle princesse endormie… Alors oui, dans ces cas-là, on croit qu’on est seul mais il faut parfois se faire violence, oser sortir de son terrier et parler aux autres, s’appuyer sur une épaule et puis pleurer… dire, sortir le chagrin qui s’installe et grifonne une petite boule noire au fond de notre cœur et de notre tête… après tout, perdre qq1 de cher, c’est loin d’être facile… Laureilla, ici, tu peux déposer tes mots, et autour de toi, comment peux-tu trouver une oreille ?

 

#c'est passé à toute allure

Top ringarde hien l'expression! Oui, elle ne sort plus que de la bouche de ma mère et pour une fois, je lui vole ses mots qui font hyper vieux... mes vacances sont déjà presque finiiiiiiiieeeeesssss..... et elles étaint justes DINGUES! Et ma mère (encore) rajoute tjs ceci : "et tu verras, plus tu grandis, plus ça passe vite" euhhhh est-ce que qq1 veut bien lu idire qu'une seconde est mondialement la même partout en terme de temps??? Ok, je suis de mauvaise x, mais c'est agaçant ce genre de remarque e tdu coup qd elle dit ça, j'ai juste envie de la mordre. Mais assez stop j'arrête de parler d'elle pcq sinon, je deviens vraiment mauvaise... Bref, mes vacances.  Non, je ne suis pas partie à l'autre bout de la planète, non, mes orteilles n'ont pas touchés le sable une seule seconde (mis à part qd j'ai emmené ma soeur à la plaine de  jeu mais ça, c'est du sable qui te fait pas du tout penser aux vacances... c'est plutôt un énorme bac à crasses), non je n'ai pas croisé un seul palmier cet été... mais mais mais... j'ai des nouveaux voisins. Oui, voisins -INS ;o) (pas -ines) un qui a 1 an de plus que mwa et son frère 3 ans (et leur père, tout seul je crois). Et on a passé l'été à se regarder, se chercher, se croiser,... du coup dès qu'il faut faire une course, je suis sur le trottoir plus vite qe mon ombre croisant les doigts pour qu'ils soient aussi dehors (surtout celui qui a un an de plus que mwa),... on s'est croisés 4x en un mois mais si j'ai bien compris la discussion de ma mère avec leur père, ils vont aller à la même école que moi, prendre le même bus alors... c'est vrai que l'été est passé à une allure folle (je me suis hyper marrée//merci Choopeat pour ts les délires de malades! Mon soleil 2017, c'est définitivement twa!) mais je suis curieurse, excitée, ... à l'idée de renter à l'école. Je sens que cette nouvelle aventure va être un peu folle! Et pour vous? Bel été annonce belle rentrée?

 

Ça c'est du super pouvoir!

et vous, votre super pouvoir c'est quoi??? Mwa, j'y réfléchis encore...