l'image de ma tempête

C'est exactement ma vie pour le moment... Je me sens dans la tempête, muette. Et cette photo me parle trop...   elle a été prise à l'autre bout du monde par un marin australien (merci Haig Gilchrist, même si je sais que tu ne passeras jamais par ici... mais que ça me fait trop délirer de l'imaginer! Donc si tu passes ici, fais moi signe hein ;o)) et pourtant elle dit exactement ce que je vis, ce que je je ressens au fond de mes trippes. C'est dingue, non?

Comment les mettre hors de la salle de bain ?

Comment dire… comment dire simplement les choses… pourquoi faut-il les dire ? Ils pourraient simplement comprendre… non ? Je comprends pas qu’ils ne comprennent pas d’eux même… est-ce que c’est partout, dans toutes les salles de bain le même va et vient ?

Le matin, chez mwa, tout le monde entre et sort de la salle de bain quand il en a besoin. Selon ses envies et ses humeurs. Ma mère, mon père, mon frère et ma petite sœur. Pour qui la salle de bain le matin, c’est plus un terrain de jeu puisque tout le monde s’y croise. Elle, je dois plus me méfier de pas marcher sur son playmobil préféré, elle me gène pas vraiment. Mais les autres… ils me gênent. Mais ce qui m’ennuie par-dessus tout c’est qu’eux, ça ne semble absolument pas les embêter. Je suis donc une extra-terrestre si je veux prendre ma douche toute seule, en paix ?  Du coup, j’essaie de me lever 10 minutes plus tôt mais je sais pas pq… on dirait que c’est moi qui rythme les allers-venues dans la salle de bain. Tout le monde déboule plus tôt. Et j’ai fait l’expérience si je me lève plus tard, tout le monde déboule plus retard. Ca doit être le fait que j’allume la douche qui les réveille.

Faut que je me lave le soir mais j’aime pas avoir l’impression que je sans le dodo qd je pars à l’école. Puis la douche le matin, elle a un effet wake-up sur mwa… Est-ce que qq1 a une idée de ce que je dois leur dire pour mettre les points sur les i et avoir enfin 10 minutes alone complètement tranquille à la salle de bain ? Merci…

 

Je suis happy d’avoir mis le pied dans la porte

J’ai passé une super soirée "Saint Valentin" avec Choopeta. Non, je veux dire une importante soirée avec Choopeta. Une soirée que tu passes pas avec n’importe qui. Au départ, qd j’ai sonné, elle m’a pas vraiment accueillie avec des petits bonds. Elle tirait la gueule et m’a dit que « ça se fait pas de débarquer comme ça chez les gens ». Moi, je suis persuadée du contraire. Et la soirée de mardi en est la preuve. Si je lui avais demandé, elle se serait débinée, j’en suis certaine à 100%. Sa maman quand elle m’a dit bonjour, elle m’a glissé un « je suis contente de te voire ici. Ca faisait trop longtemps ». Ça m’a donné du courage. Bref.  Choopeta est paumée. Pour un tas de raisons. Elle voit tout noir. Elle pense que tout le monde la regarde bizarrement. Elle a l’impression d’être qq1 d’autre mais elle ne sait pas qui. Elle veut être quelqu’un d’autre mais elle ne sait pas qui. Et globalement, elle est triste. Vraiment triste. Profondément triste. C’est un peu désarmant. On a parlé toute la nuit. On s’est dit plein de choses. Des jolies et des sombres. Même des choses qui nous faisaient pleurer ensemble puis chacune à tour de rôle. On n’a pas trouvé de solution miracle. Mais on avait à la fin de la nuit l’impression d’avoir trouvé un chemin… On a même pas regardé de film. Je me souviens plus si on a mis de la musique ? Seuls les mots restent dans ma mémoire. Et le lendemain, j’étais même pas fatiguée. J’étais soulagée. J’ai retrouvé ma meilleure amie, peut-être une autre amie, encore plus proche. Et ça, ça vaut toutes les nuits du monde ! Non ?

 

Hubert, la Saint-Valentin, moi et…

Oui et… et Choopeta, voilà ! Pcq cette année, je vais pas me laisser auto-emporter dans un truc guimauve tout rose (comme l’année dernière pcq finalement ça avait terminé en soirée plutôt noire et lourde). Je laisse ça au reste du monde (moins moi). Non, j’ai dit clairement à Hub de m’oublier ce jour là. J’ai bien d’autres plans en tête. (Je sais parfois, je suis un peu rêche avec lui mais je lui ai dit qd même bcp plus gentiment hein !)

Bref ! J’ai une idée qui me fait faire des petits bonds sur place tellement elle me réjouit ! C’est une idée qui m’auto plait ! (j’adore trouver des idées qui, rien que d’y penser, elles me font trop kiffer !! C’est top non ?). Donc je suis d’excellente humeur (et même mon frère et sa noire déprime n’y pourront rien ! Et encore moins mon père et ses humeurs changeantes…) Mardi, c’est décidé, je débarque chez Choopeta avec un gros paquet de chips, mon humeur de fête et mes meilleurs films du moment (si vous avez des idées je suis tjs preneuse) ! D’ailleurs, merci pour vos comms (et en particulier celui déposé par blackBeauty), ils m’ont donné l’énergie que j’avais perdue je ne sais pas où…  Je veux passer un moment avec elle, je veux qu’enfin, elle me dise ce qui se passe dans sa vie pcq je supporte plus de voir tous les jours un peu plus de tristesse s’installer dans ses yeux. Limite ça m’angoisse. Du coup le silence campe entre nous… pfff… bref !

Donc il me faudra 

  1. m’assurer qu’Hubert a bien compris le pourquoi du comment, l’enjeu de la situation vitale de mon amitié avec Choopeta. Pas question qu’il me la joue « Jalousie et patati » et qu’il me ressorte une de ses célèbres tranches « je ne te parle plus pdt 3 semaines »
  2. convaincre mes parents que non, je ne leur raconte pas n’importe quoi, je vais passer la soirée chez Choopeta et qu’il faut absolument qu’ils arrêtent de se faire des films tout le temps. C’est fatiguant ce climat de suspicion/prison.
  3. convaincre Choopeat de me laisser entrer et rester. Là je me suis déjà passer 10 000 scénarios… je sais pas. Tout peut se passer…
  4. trouver une réserve de films incroyables… et de la bonne musique pcq pê qu’on va parler, parler, parler… qui sait ? Pê qu’à la fin on va même se laisser gagner à nos célèbres « Impro-danse-karaoké-manches de brosse » ;o))) oh yes, ce serait trop top !

Et tout ça ne me semble même pas du tout insurmontable ! ;o) si vous avez d’autres idées … 

 

#ma meilleure pote ne me parle plus

C’est dingue, ma meilleure pote de toujours m’évite depuis le début de la semaine… elle me parle plus. Elle s’assied plus à côté de mwa à midi, elle disparaît à la fin des cours. Elle répond pas à mes messages, rien sur Facebook non plus… je lui parle, elle m’évite. Je pige pas. Du jour au lendemain, elle me nie royal.

Et en plus elle semble triste. Et ça, c’est moche. Vraiment moche. 

Je suis prête à me rouler par terre pour qu’elle ouvre enfin la bouche mais rien. Rien. Sauf le silence... ce qui n’est pas rien me direz-vous... J’ai l’impression d’avoir tout essayé : 

  • Gratté le fond de mon sac pour rassembler les vieilles pièces qui y trainaient et lui offrir trois tonnes de son chocolat favori, elle a pas voulu y toucher. Y a pas si longtemps, elle aurait pourtant fait n’importe quoi pour un petit carré. 
  • Renversé ma bouteille d’eau sur son cours de géo, histoire de la provoquer un peu, elle a pas bougé. Calme plat. Juste lâché un « c’est pas grave »  Désespérant. Avant elle m’aurait hurlé dessus, arraché les cheveux, obligé à tout réécrire à sa place... 
  • Liké tout ce que j’ai pu sur Facebook, toujours aucune réaction. Rien. Pas d’abonné au numéro que vous avez formé. Elle est portant tout le temps connectée, je le sais.
  • Proposé de se faire un ciné (j’ai envie d’aller voir La La Land avec elle en mangeant du pop-corn), et elle m’a inventé un truc avec sa tante et sa grand-mère, j’ai rien compris... et elle est partie avant que je lui pose une seule question. Elle sait que je suis la spécialiste du pourkwa... elle s’échappe en douce...

Y a comme dans ses yeux une vague de tristesse que j’ai jamais vue avant. Elle s’est enfermée dans je ne sais pas quoi. Elle n’en donne pas un mot. Alors mwa, ça me gène, je n’en parle pas non plus. J’essaie de lui montrer que je suis là. Mais elle reste sans rien me dire, mutique, rongée par ses secrets. Et mwa, j’ai envie de les connaitre ses secrets pcq je vois qu’ils la bouffent petits morceaux par petits morceaux. Avoir des secrets c’est bien mais là... si ça continue, ils vont l’engloutir... et je voudrai tellement tellement la retrouver ma Choupetta à mwa...

J'ai plus aucune idée...Je fais kwa ? Des conseils ? Des avis ? 

Je suis en retard, en retard...

J'ai déjà commencé 2017 en trébuchant...

Je suis toujours en retard, tjs à la bourre, tjs la dernière… y en a qui ont de bonnes excuses mais moi… c’est dans ma nature… mais pour le moment, je l’avoue, j’ai la flemme. Je suis en période d’hibernation… et quand j’y réfléchis, je pense pouvoir dire que depuis que j’ai des souvenirs… c’est toujours un peu la même humeur tous les ans à la même période. Est-ce que ça va durer toute ma vie ? Est-ce que les choses ne changent jamais ? Est-ce qu’elles ne font que revenir et se répéter ? Qu’est-ce qui fait que mon humeur va changer un moment ou pas ???

Là, je suis comme envahie par une grosse vague et je me laisse porter… ma mère, ça l’énerve grave. Elle ne supporte pas ça… elle gesticule à côtés de mwa, elle nous emmène partout son vieux sac et mwa. On a la même allure. Peut-être que j’étais un vieux sac dans une autre vie… mais le truc qu’elle fait et qui me rend complètement folle hystérique, c’est quand elle débarque le matin (alors que c’est pas encore vraiment le matin, même le flémard de soleil il dort tjs), elle ouvre grand les rideaux de ma chambre et elle asperge des potions aux plantes aux quatre coins de la pièce… franchement, elle espère me faire sortir de terre ?

Bref, tout ça pour dire que je suis super en retard pour… présenter//déposer ici mes vœux pour mwa et pour vous ;o) En 2017, ce sont des vœux partagés ! Alors, tadam, je nous souhaite

  • Des humeurs folles et délirantes qui s’empilent par ici pour faire avancer nos vies 
  • des moments avec des amis et oser leur parler vrai jusqu’au bout de la nuit, tant que tout n’est pas dit
  • d’échanger, échanger, échanger, nos rêves, nos plans et des news du jour de temps en temps
  • de créer des choses nouvelles pour faire avancer le monde
  • de dire au lieu de garder tout au fond de mwa et de rester au fond de mon mwa toute seule
  • de trouver sur qui on peut compter vraiment pour du vrai dans les gens qui nous sont proches
  • ...  rebref, faut absolument que je sorte de ma vague de flemme… mais je sens que d’écrire ici, ça m’a remis sur la vague et plus dessous… 

ReReBref en retard mais du fond du cœur mieux vaut tard que never… non ? Et vous, c’est kwa vos souhaits ?

 

S’enfuir autrement, faire une pause, s’échapper un instant…

Haruta, depuis que tu as déposé ton message ici, le temps s’est suspendu… il me faut du temps pour rassembler mes pensées et déposer mes mots ici… reste dans ma tête des traces indélébiles de tes mots à toi… Bref, c’est une histoire de temps et de mots… Peut-être est ça qui nous rend profondément humain, je veux dire ça dans le sens d’être lié les uns aux autres, de ne pouvoir tout faire tout, tout seul, d’avoir besoin d’être entendu ( pê même reconnu ?) par un autre,… Toutes ces questions virevoltent aussi dans ma tête. Parfois, elles font trop de bruit, sont trop présentes, là, elles m’étouffent et m’oppressent…  Parfois, comme toi, j’ai l’impression d’être dans une impasse… tout est noir devant… et pas l’ombre d’une lueur… dans ces jours-là, j’ai l’impression que tout est papier de verre autour de mwa. Tout m’agresse, me griffe… j’ai juste envie d’être dans le fond d’une grotte, avec ma couette, ma musique calée dans les oreilles et le noir absolu… et puis un « je ne sais quoi» surgit de nulle part. (les petites surprises de la vie ?) un mot, un regard, un rayon de légèreté, une évidence parfois… et tout à coup, je sens comme un tout petit peu plus d’air que d’habitude… je respire à nouveau. Doucement.

C’est dur de trouver sa place, de savoir qui on est, qu’est-ce qu’on fait, ici, là… mon truc qd je suis au fond du trou, qd je ne vois plus rien : j’écris, j’écris, j’écris, comme des petites griffures sur la vie… des marques que je suis là. Puis aussi je lis. Comme ça, je ne suis plus le nez dans ce qui me colle mais je m’échappe, je prends l’air dans les pages que je tourne et tout autour de moi est alors sur pause… et même parfois, ça me donne de l’énergie, des idées, je me sens moins seule… et bizarrement, ça m’a déjà donné le goût de retourner vers les autres… 

Haruta, ne reste pas seule… parle, dépose, dit ce qui te traverse ici et avec d’autres, avec tes parents pê, ou qq1 d’autre de ta famille, une tante ? un oncle ? une cousine ? avec un ou une amie (ils sont aussi là pour ça et souvent, eux aussi ils en bavent même ceux qui font mine de rien !), un ou une voisine ?… et merci à Erin&Riri♥ et Mikette de nous avoir ouvert les choses à partir de votre vie à vous, ça m’a fait penser à ce qu’Hub’ dit souvent : « Une histoire comme plein d’autres (sauf que c’est la mienne…) »… ici, dans ce petit coin particulier, il y a toujours de la place pour des mots, des humeurs, des coups de gueules, et des serrages de coudes !… Bizz Haruta !

 

les yeux dans les yeux (S1 E2)

Je lâche pas... je tiens... cette histoire de regard m'occupe. J'y pense sans arrêt.

Parfois c'est un peu maladif. Pourquoi il me regarde celui-là? Qu'est-ce qu'il me dit? J'aime pas son regard sur moi...

Parfois, j'use et abuse d'artifices pour me soustraire aux regards et d'autres fois mieux m'y exposer... pê comme sur une scène. Parfois dans l'ombre parfois sous les projecteurs. Je décide où je me place... et parfois, je suis surprise de la place que l'on me donne.

Ok ceci voyage entre le clair-obscure, tendance pas clair du tout mais je continue à chercher... et quand je cherche c'est dans un tourbillon full bazare... merci à Kyo  et Louloute au chocolat d'avoir partagé leur précieux points de vue avec moi... ça m'a donné à voir d'autres choses encore... ohoooo, cette question n'a pas fini de m'habiter! On se tient au courant...

Les yeux dans les yeux

« Vous pensez quoi du regard des gens »...ouha depuis mercredi ces 8 mots déposés par anonyme dans les humeurs m'obsèdent... en observant hyper bien tous ceux qui sont autour de mwa, je me suis lancé le défi de lister toutes les sortes de regards que je croisais...  1/Le regard dans le vide, 2/le regard perdu, 3/le regard qui dit je suis en train de te regarder grave, 4/le regard doux, 5/le regard qui te fait baisser les yeux, 6/ le regard bionique, 7/le regard qui te met trop mal à l'aise, 8/le regard qui pétille, 9/le regard faux, 10/le regard qui timidement sourit, 11/ le regard I love you,12/le regard à l'envers, 13/le regard triste, 14/le regard vrai, 15/le regard en arrière, 16/ le regard insupportable, 17/le regard qui fait comme des paroles mais en silence, 18/le regard qui dérange, 19/le regard qui transperce, 20/ le regard qui dit la colère (ma mère est spécialiste dans celui-là), 21/le regard de qu'est ce que tu me veux?, 22/ le regard fier, 23/ le regard qui gèle le temps, 24/ le regard en coin...

En fait, il me faudrait 359 678 452 pages A4 écriture pattes de mouche pour tous les répertorier ces regards... et en fait, je me suis rendue compte que c’est juste impossible de tous les observer, les classer, … mais c’est dingue ce qu’on peut dire des choses avec le regard !

Et puis surtout, surtout, cette mini phrase déposée dans les humeurs, m’a fait apparaître un truc auquel j’avais jamais pensé avant (je comprends pas que j’y ai pas pensé avant !)… ça m’a sauté aux yeux : les regards, c’est certain, personne ne peut s’en passer, impossible… on doit tous s’y frotter sinon, c’est clair, tu dépéris et tu finis par mourir si personne ne te regarde.  Non ?

 

STOP aux 100gliers que personne n’arrête...

Oui mais comment ? Ohé, tout le monde ne fait quand même pas tout ce qu’il veut dans la vie,... quand même...  Qui veut créer avec mwa une bande anti-100gliers ?  Une vague qui dénonce et remet à leur place ces 100gliers qui se pensent tout permis! Pcq mwa, je crois qu’il n’y a que ça contre les 100gliers : la solidarité.

Il faut résister. Sinon, on va se faire bouffer. (est-ce que c'est de mwa ou qq1 a déjà dit ça?? C'est pas mal hein? ;o))

Y a un gars arrivé en septembre à l’école qui se croit tout permis.  Il est vachement BG, toutes les filles sont à ses pieds... poseur mais drôle... et donc les gars l’adorent aussi.  Mwa, je le sens pas. Mais je souris. Je sais pas pourquoi mais je souris.  Sauf que depuis 3 jours, je souris plus. Je suis mal à l’aise. Je trouve qu’il est méchant quand il essaie d’être drôle. Il est même méchant globalement. Ses piques, c’est tjs contre qq1... avec des trucs qui font bien mal. Même si ça a l’air de rien.

Sauf que là, je trouve qu’il va trop loin avec ses groupes Facebook anti MACHIN (je vais pas dire son nom). C’est juste pour rire d’une fille d’une autre classe.  Et en plus, ce 100glier, il a bien visé, il a pas pris la grande gueule, il a visé une fille hyper timide qui dit jamais rien. Mais on s’en fout qu’elle dise rien, elle est pas méchante, pas besoin de l’humilier en continu, devant tout le monde sous prétexte qu’elle rougit dès qu’on la regarde ou qu’un gars lui parle. C’est bon, on sait qu’elle est comme ça, pas la peine de l’enfoncer. Lui, il prend un malin plaisir à la montrer du doigt, à la provoquer et tout le monde se marre. 

Franchement, c'est un 100glier. Un 100glier pure souche pas de la petite bête, non. Et le pire c’est que personne ne dit rien et donc lui, il se prend pour le mec méga tout puissant... Y a même un éduc qui a souri à une de ses blagues l’autre jour. Je suis hyper déçue, je pensais que lui au moins, il réagirait. Non, silencieusement il suit la troupe. Ca me dégoute.

Mais qui va le remettre à sa place, ce gars ? Je me suis dit que je pourrai le faire mais... j’ose pas. Pcq qu’est-ce qu’on va penser de mwa ? Alors je me dis que si mwa, j’ose pas... pê que d’autres pensent la même chose après tout, je risque rien à essayer de demander discrètement à d’autres ce qu'ils pensent, si ?

Quelqu'un d'autre a une idée ? Parce que je suis morte de trouille de me confronter à lui. Qu'est-ce qu'on met au point pour ne pas laisser ces 100gliers tranquilles ?